Nous recevons ce soir Pierre Birnbaum, historien et sociologue, professeur émérite à l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne. Il est l’auteur de « La Leçon de Vichy. Une histoire personnelle » (Seuil).

Pierre Birnbaum , historien, auteur de  « La Leçon de Vichy. Une histoire personnelle » (Seuil).
Pierre Birnbaum , historien, auteur de « La Leçon de Vichy. Une histoire personnelle » (Seuil). © Capture d'écran/Youtube/France Inter

Pierre Birnbaum a consacré sa carrière de chercheur à la question de l’ « Etat fort » - particulièrement sur ses élites, son rapport aux Juifs et à l’antisémitisme. Passé par Sciences Po et diplômé de droit, il se consacre ensuite à la sociologie et à l’histoire, devenant un théoricien majeur en France dans ces disciplines. Il est professeur émérite à la Sorbonne. 

Mais il a été, aussi, un enfant juif caché pendant la Seconde Guerre Mondiale dans le petit village d’Omex. Dans La Leçon de Vichy : une histoire personnelle, Pierre Birnbaum revient sur ce pan noir de l’histoire de France, mêlant travail de recherche historique et dimension autobiographique. 

Lui-même est né en 1940, à Lourdes, au sein d’une famille juive, d’origine allemande et polonaise. Au moment de l’occupation nazie, il n’a que deux ans et est contraint, aux côtés de sa sœur Yvonne, de se cacher au sein d’une famille, dans la campagne des Hautes-Pyrénées.

Pour Pierre Birnbaum, ce livre est une manière de revenir à ses racines, de ne pas oublier, de ne rien en renier. Mais l’historien de formation n’oublie pas d’y inclure des archives locales et des travaux scientifiques sur la période. Sans omettre la question de la solution finale, et la façon dont elle a été mise en œuvre parmi les populations pyrénéennes et parisiennes… 

Car la Leçon de Vichy est aussi un ouvrage militant, dans lequel l’auteur combat l’image d’une République Française innocente et aveugle dans le massacre des Juifs. Un pas important pour ce chercheur élevé dans l’idéal républicain…

Au programme de cette émission également

  • Le Mix de l'Actualité revient sur les temps forts de la semaine en France : le retrait de Benjamin Griveaux à Paris, la libération de Patrick Balkany...
  • Les Bonnes Ondes de Sandrine Oudin, avec Caraloc, une nouvelle façon - solidaire - de trouver sa colocation.

Programmation musicale

Laura Cahen - La complainte du soleil

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.