Julia Cagé s'intéresse depuis longtemps au financement des médias et des partis politiques. Dans son dernier livre "Le Prix de la démocratie", elle prolonge sa réflexion en interrogeant le poids des intérêts privés dans le financement de la vie politique et ses conséquences.

Julia Cagé, économiste française
Julia Cagé, économiste française © Maxppp / Alexis Christiaen

"Une semaine en France" avec à nos côtés ce soir l’économiste Julia Cagé. Elle publie « Le prix de la démocratie » chez Fayard.
C'est un livre qui a le mérite de nous ouvrir les yeux sur la façon dont est financé notre démocratie : elle n'est pas très égalitaire et pas toujours très transparente sans que nous en ayons forcément conscience.
Julia Cagé nous détaille les dessous de ce système et nous dit ce qu’elle suggère pour y remédier. Car notre invitée ne se contente pas d’observer et de commenter. Sur le site le prix de la democratie.fr, elle propose des shémas, et des graphiques  basés sur un travail de constitution de base de données inédites sur le financement publics et privés de la démocratie. 

A 34 ans, elle a aussi envie de voir le monde bouger. Ancienne élève de l’Ecole normale supérieure et de l’Université Harvard,  Julia Cagé est professeure d’économie à Sciences Po Paris. Elle a publié _Sauver les médias. Capitalisme, financement participatif et démocratie. D_ans ce livre, qui a reçu le Prix spécial du jury 2016 des Assises du  journalisme, elle propose de créer un nouveau statut de « société de  média à but non lucratif », un modèle économique adapté à la révolution  numérique et aux enjeux du XXIe siècle.
Egalement au sommaire de cette émission, l’actualité de la semaine avec à la une, la fiscalité sur les carburants…
Au programme à ce propos, un reportage de Delphine Evenou sur le quotidien d’un artisan qui fait chaque jour des dizaines de kilomètres en Provence, et "les Bonnes Ondes de Sandrine Oudin" : ce soir, un atelier philo pour les tout-petits.  

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.