Matthieu Ricard, moine bouddhiste, écrivain, traducteur, photographe vient de publier "Émerveillement", un livre de photographies prises lors de ses voyages. Depuis longtemps, il milite infatigablement en faveur de l'altruisme, de la liberté intérieure, de la protection de l'environnement et des animaux.

Matthieu Ricard en janvier 2019
Matthieu Ricard en janvier 2019 © Getty / Eric Fougere - Corbis

Notre invité, Matthieu Ricard est le moine bouddhiste le plus connu ici en France. 

Il a eu un parcours particulier : il a grandi dans un milieu intellectuel, est le fils de l'écrivain Jean-François Revel et de l'artiste-peintre Yahne Le Toumelin. Il a été chercheur à l’institut Pasteur spécialisé en génétique cellulaire. Puis il change de destin : en 1967, à 21 ans, il part en Inde, il y fait une rencontre déterminante, le maître spirituel Kangyour Rinpoché. En 1979, il devient moine, et en 1980, il rencontre le Dalaï Lama pour la première fois, et devient neuf ans plus tard son interprète pour le français. Il s’est installé depuis plus de 40 ans, au pied de l’Himalaya, au monastère de Shechen au Népal.

Il nous invite, à travers ses livres et ses prises de parole, à pratiquer quotidiennement la méditation.

Il vient de publier Emerveillement aux éditions de La Martinière, un livre de photographies qu'il a prises en différents endroits du monde, en Islande, au Chili, en Argentine, en Corée, à la Réunion et même en France ! 

A l’opposé du sentiment d’aliénation à l’égard du monde, des autres et de la nature, l’émerveillement instille un sentiment d’appartenance. Il nous fait prendre conscience de l’interdépendance de toutes choses et peut provoquer une expérience d’ouverture et de liberté… Matthieu Ricard dans Emerveillement

L’émerveillement, c’est celui qu’on a devant l’immensité : il agrandit notre esprit, il dépasse le sentiment étriqué du « moi ». Matthieu Ricard

A paraître aussi un ouvrage collectif : Prendre soin de la vie, de soi, des autres et de la nature aux Editions l’Iconoclaste.

Egalement au programme, l'actualité avec le Mix de l'actualité, et les Bonnes Ondes de Sandrine Oudin : une rediffusion d’un reportage sur "Peyo", ce cheval qui va jusque dans les chambres d’hôpital au chevet des malades en fin de vie.

Programmation musicale : Stephan Eicher - « Prisonnière ».
 

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.