Pascal Brice, Président de la Fédération des acteurs de la solidarité et ancien Président de l'OFPRA, revient avec nous sur l'accroissement des inégalités et de la précarité avec la crise sanitaire, mais aussi sur l'actualité et la violence à l'encontre des migrants, réfugiés et demandeurs d'asile.

Pascal Brice, Président de la Fédération des acteurs de la solidarité.
Pascal Brice, Président de la Fédération des acteurs de la solidarité. © AFP / JACQUES DEMARTHON

Pour Pascal Brice, le mot "humanité" n'est pas destiné qu'aux beaux discours sur les ors de la République. Enarque, haut fonctionnaire, ancien diplomate, passé par la cour des comptes et les cabinets ministériels, il est désormais à la tête de la Fédération des Acteurs de la Solidarité (FAS) où il se fait le porte-voix des plus pauvres qui sont, hélas, de plus en plus nombreux en ces temps de crise sanitaire, mais aussi sociale… Alors Pascal Brice interpelle les autorités à leur sujet, comme il l’a fait pendant 6 ans quand il s’occupait des demandeurs d’asile à la tête de l’OFPRA.

La Fédération des Acteurs de la Solidarité regroupe plus de 870 associations différentes, comme la Fondation Abbé Pierre, le Secours Populaire, le Samu Social et tant d’autres… Or, ces associations ne cessent de le crier depuis des mois : la crise du Covid est aussi une catastrophe sociale. Elle a encore accentué les inégalités. Elle a plongé dans la misère des gens qui étaient dans la précarité… A-t-on suffisamment pris conscience de ce qu'il se passait ? Pascal Brice parle d'une "vague de pauvreté" : les demandes d’aide alimentaire explosent depuis le printemps, toutes les associations le disent : il y a clairement de plus en plus de gens qui ont faim dans la France de 2020…

Ancien président de l'OFPRA, l’Office Français pour la Protection des Réfugiés et Apatrides, pendant plus de 6 ans, il raconte dans "Sur le fil de l'asile" (Fayard, 2019) ses combats, ses rencontres et les difficultés bureaucratiques. Après l'évacuation violente cette semaine d'un camp de migrants et de réfugiés Place de la République à Paris, Pascal Brice évoque avec nous la "politique de dispersion" du gouvernement, dossier qu'il connaît particulièrement bien

Egalement au sommaire de cette émission

  • Les bonnes ondes, par Sandrine Oudin : la Fondation des Femmes, une initiative salutaire née pendant le 1er confinement, alors que les périodes de huis clos sont propices aux violences conjugale
  • Le mix de l'actualité : le résumé sonore de l'actualité de la semaine 

Programmation musicale

  • Manu CHAO - La vida tombolafe
Les invités
  • Pascal BricePrésident de la Fédération des Acteurs de la Solidarité
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.