A l'occasion de la publication du livre "La presse est un combat de rue", nous recevons Eric Fottorino, ancien directeur du Monde, cofondateur des revues America, le 1, et Zadig, il fait partie de ceux qui croient en l'avenir de la presse écrite. Nous revenons avec lui sur son histoire et son parcours si particulier.

Le journaliste co-fondateur du 1 Eric Fottorino, en octobre 2019
Le journaliste co-fondateur du 1 Eric Fottorino, en octobre 2019 © AFP / ULF ANDERSEN / Aurimages

Nous sommes ce soir en compagnie d'Eric Fottorino. Journaliste, écrivain, après 25 ans au quotidien Le Monde, qu'il a dirigé de 2007 à 2011, il a cofondé l'hebdomadaire le 1 puis le magazine trimestriel America, le trimestriel Zadig le mag, et maintenant Légende, un magazine qui raconte chaque trimestre une figure exceptionnelle de notre époque.

Le 1 a consacré un numéro hors série aux "Grimpeurs de légende" du Tour de France

Journaliste passionné, son parcours est intimement lié à la presse écrite. C'est le sujet de son dernier livre dans 

La presse est un combat de rue, (éditions de l'Aube) qu'il évoquera avec nous. 

De l'impact du numérique sur la presse à la responsabilité des distributeurs, celui qui a fait le pari de la presse écrite et qui se bat pour elle nous livrera ses analyses et nous expliquera ses prises de position. 

Il évoque aussi son parcours personnel, son histoire, dont il a fait le récit dans plusieurs de ses livres : 

- L’homme qui m’aimait tout bas, en 2009 (Folio)
- Questions à mon père, en 2010 (Folio)
- Dix-sept ans …(Folio) un livre consacré à sa mère.
 

Egalement au sommaire de cette émission

  • Le Mix de l'actualité  - le résumé sonore de l'actualité : il est question du port du masque et de la rentrée politique
  • Les Bonnes Ondes de Sandrine Oudin - Ce soir, nous allons à la rencontre du bus "Les invisibles", qui propose des lunettes à ceux qui n'ont pas les moyens de s'en payer

Programmation musicale : 

"A bicyclette" de Yves Montand

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.