Une série française – a posé une question tout l’été : c’est quoi se sentir français ? se sentir bien ? se sentir heureux à l’endroit où l’on est ? Il y a eu parfois : la sensation de faire partie d’une minorité ou d’être un peu délaissé, la volonté alors, de se faire entendre. La peur toujours, d’être rangé dans une case, défini trop vite par sa religion ou son église. Que ce soit à travers le cinéma, le chant ou la musique, Thibault, Miléna et Clément cherchent à travers un autre mode d’expression, qui ils sont. On a entendu cet été, ceux qui venaient d’arriver en France, il y a aussi ceux qui partent, pas définitivement, mais un temps : Miléna a 27 ans, elle continue ses recherches à Jérusalem pendant un an. Elle chante en yiddish, et sans être écrasée par l’histoire familiale, la redécouvre. Thibault filme sa famille, a suivi son frère missionnaire catholique pendant plusieurs mois. Clément lui, a découvert l’orgue à l’église et a eu une révélation. Que ce soit dans l’école publique ou à travers les scouts, tous ont aussi cherché, comment vivre ensemble, tout en ayant une identité particulière.

Clément, 24 ans, étudiant en médecine, Clermont-Ferrand

Clément et ses abeilles
Clément et ses abeilles © Radio France

Chez lui : un clavecin

Dans son jardin : 14 ruches

Passionné par la Renaissance, le chemin de Compostelle, il joue de l’orgue, s’est fait faire un - et a des passions : les abeilles, 14 ruches dans le jardin, le scoutisme, qu’il voit comme la construction d’une mini société solidaire – il a décidé de faire des études de médecine. Il grandit à Marseille, n’aime pas particulièrement la mer, et arrive en Auvergne à 9/10 ans… c’est l’été, il travaille aux urgences du CHU de Clermont Ferrand. Clément a 24 ans, il est l’ainé d’une famille de trois enfants, il a toujours passé ses étés en Provence et dans le Cantal, il aime : pêcher la truite à la mouche, ramasser les champignons, et les fruits des bois. Il ne se voit pas habiter dans une grande ville. Il vote parce qu’il le faut c’est un devoir, mais n’est pas fasciné par la politique d’aujourd’hui.

Il dit que parfois les gens le trouvent bizarre avec le cocktail : orgue, scouts, abeilles, mais refuse, dit il en riant : qu on le classe dans la catégorie : catho réac.

Miléna, 27 ans, chanteuse, chercheuse en anthropologie, Tel Aviv

Milena
Milena © Radio France

La langue dans laquelle elle chante : le yiddish

Au telephone : depuis Jerusalem

Milena a décidé de partir un an à Jérusalem en Israël pour ses recherches : elle a 27 ans, elle est chercheuse en anthropologie. Elle chante en Yiddish, aujourd’hui elle a trouvé sa voix alors que petite, elle ne comprenait pas pourquoi cette langue faisait partie d’elle… elle s’apprête à rentrer en septembre en France. Elle n’a pas fait son alyah, elle ne quitte pas la France, elle insiste pour le dire, pour dire le choix n’est pas facile mais je ne vois pas pourquoi j’abandonnerai. Elle est fière de dire qu’elle a grandi dans les écoles publiques du 20è arrondissement à Paris – dans un milieu mélangé, ouvert - c’est la fin de sa journée de travail, avant de prendre son bus de Jérusalem à Tel Aviv, je l'appelle.

Thibault, 29 ans, réalisateur, Paris

Thibaut
Thibaut © Radio France

Chaque dimanche : la messe

A ses pieds toute l’année : des tongs

Thibault a 29 ans, il attend un enfant. Il réalise des films documentaires : sur sa famille, grande et soudée : il a trois frères et une sœur. Ils ont grandi sur l’île de la Réunion, puis à Marseille. U n de ses frères a décidé de devenir missionnaire catholique, il l’a suivi plusieurs mois pour un film qui fait son portrait. Son père a fait mille métiers : agriculteur, éducateur de rue, directeur de la télé locale à La Réunion, s remorquage portuaire et pompes funèbres à Marseille, sa mère est professeur de français. Il a découvert que sa mere était sur la photo "Le baiser de Marseille": du cote des militants pour la Manif pour tous, un choc dans la famille.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.