Émission dédiée au thème du "vin naturel". Dans ce cadre, nous recevrons : Jonathan Nossiter réalisateur de « Résistance Naturelle » en salle le 18 juin prochain, Emmanuel Giboulot, producteur de vin et Eric Boschman, Sommelier.

Jonathan Nossiter, réalisateur de « Résistance Naturelle »

Jonathan Nossiter a écrtit et réalisé six long-métrages et une série: Résistance naturelle (Festival de Berlin, sorti chez Rézo, 2014) ; Rio Sex Comedy avec Charlotte Rampling, Bill Pullman et Irène Jacob (Festival de Toronto 2010, sorti chez Océan 2011) ; Mondovino (un des trois documentaires en compétition dans l’histoire de Cannes, sorti chez Diaphana, 2004) : Mondovino, La Série (10 x une heure, diffusé sur France 3 et en dvd chez Diaphana, 2006) ; Signs & Wonders avec Charlotte Rampling et Stellan Skarsgard, (en compétition, festival de Berlin, sorti chez MK2, 2000) ; Sunday (Grand Prix du meilleur film au festivals de Sundance et Deauville, Certain Regard à Cannes, sorti chez MK2, 1997) ; Resident Alien avec Quentin Crisp, John Hurt et Sting (Festival de Berlin, 1991).Il a étudié la peinture aux Beaux-Arts à Paris et à San Francisco, ainsi que le Grec Ancien à Dartmouth College, EU. Diplomé de sommelier, il a créé les cartes des vins pour de nombreux restaurants à New York, à Rome, à Paris et à Rio et à São Paulo. Son livre sur le cinéma et le vin, “le Goût et le pouvoir”, a été publié par Grasset, (Prix du Meilleur livre de littérature sur le vin au World Gourmand Book Awards en 2008). Citoyen brésilien et américain, il a grandi en France, en Angleterre, en Italie, en Grèce et en Inde et il habite à Rome.

Jonathan Nossiter
Jonathan Nossiter © Goatworks Films, Paula Prandini

Résistance naturelle
Résistance naturelle © Radio France

Réunis sous le soleil de l’Italie, une poignée de vignerons et un directeur de Cinémathèque partagent leur passion du vin et du cinéma.En quelques années, des agriculteurs libres ont transformé la conception du vin ainsi que son marché en produisant un vin dit “naturel”. Par goût de la liberté, de la transmission, de l’honnêteté artisanale et de la santé de la planète (et de ses habitants), ils sont entrés en résistance contre la tyrannie du marché et des gouvernements qui le servent.Stefano Bellotti, le Pasolini des vignes (poète et rebelle !) dans le Piémont et Elena et Anna Pantaleoni, deux générations de femmes Émiliennes, ré-imaginent, souvent avec leur ironie, comment contester. Rejoins par Corrado Dottori dans les Marches et Giovanna Tiezzi en Toscane, ils partent tous à la recherche de la prochaine bataille.Mais un engagement écologique envers la nature ne sert à rien s’il n’y a pas également une écologie de la culture.Comme le vin, la transmission vitale et le rôle contestataire de la culture cinématographique sont menacés de disparition.Dix ans après MONDOVINO, Jonathan Nossiter part à la rencontre en Italie de ses quelques résistants, de ces passeurs de vie. Source : http://www.rezofilms.com/distribution

Emmanuel Giboulot, producteur de vin

Emmanuel Giboulot est diplômé d’un Bac agricole et d’un diplôme de technicien oenologue. Il est viticulteur orienté en biodynamie installé en région Bourgogne. Il s'est installé en « bio » en 1985, et en biodynamie à la vigne depuis 1996. C'est l'héritage d'un père qui s'est tourné vers le bio… Son père tenait autrefois une ferme en polyélevage et avait une petite activité dans la vigne. En effet, les vignes sont traitées avec des méthodes agrobiologiques dont certaines ont été mises en œuvre de père en fils...

Eric Boschman, sommelier

Né en 1964 en Wallonie, Eric Boschman est tombé dès sa tendre enfance dans la marmite de la gastronomie. « Il est diplômé de l'École hôtelière de Namur. Il a commencé sa carrière au Barbizon, l'a continuée chez Romeyer, puis chez Bruneau et à l'Oasis. En 1992, il ouvre le restaurant 'Le pain et le vin' qu'il quitte en 2000 pour développer La food & wine academy (FAWA). Côté médailles, Éric Boschman a gagné le concours du meilleur maître d'hôtel de Belgique en 1988, le titre de meilleur sommelier de Belgique en 1989, le Trophée Ruinart pour la Belgique en 1990 et le titre de maître fromager à la Sopexaven 1980 ».

Ce sommelier de profession reconverti dans le journalisme est considéré dans le milieu du vin et de la gastronomie comme étant une personne de référence et a collaboré régulièrement à des articles de presse et des ouvrages sur ces sujets publié notamment aux Editions Racine. Son objectif : témoigner et partager sa passion pour le vin.

http://blog.lesoir.be/saturdaywinefever/

Chronique d'Elvira Masson

Farro italien et petit épeautre français

Le farro della Garfagnana dans la province de Lucques en Italie bénéficie du label IGP. En France, le petit épeautre de Haute Provence bénéficie lui aussi d’une homologation française IGP.On en trouve dans la plupart des boutiques bio, comme le petit épeautre de Haute-Provence, 2,90 € le paquet de 500 g (Priméal).Recette : tourte de petit épeautre ou torta di farro italien200 g de farro ou petit épeautreUne pâte feuilletée Un tiers de poireau2 petits oignons nouveaux1 poignée de persil plat3 œufs3 c. à soupe de crème fleurette80 g de parmesanNoix muscadeSel, poivreRincer l’épeautre, le mettre à cuire dans deux fois son volume d’eau. Goûter pendant la cuisson, il faut que le grain soit tendre : les 45 minutes indiquées en général sur le paquet ne sont pas tout à fait suffisantes !Faire cuire la pâte feuilletée à blanc pendant 20 minutes à 180°, dans un plat ou moule à tarte.Dans une poêle avec un peu d’huile d’olive, cuire à feu doux le poireau finement émincé avec les oignons hachés.Mélanger l’épeautre cuit avec 3 œufs, la crème, le parmesan râpé, sel, poivre, noix muscade moulue le persil plat haché, le mélange oignons-poireau. Tapisser la pâte pré-cuite avec ce mélange, cuire pendant 20 minutes à 180°.

Chronique de Dominique Hutin

Weingut Friedrich BeckerRégion : « Palatinat » Dénomination d'origine: « Pfalz »> Spätburgunder (pinot noir) Großes Gewächs (grand cru) « Sankt Paul » 2009 – 55,00 €> Spätburgunder (pinot noir) Großes Gewächs (grand cru) « Kammerberg » 2009 – 55,00 €Spätburgunder (pinot noir) « B » - 15,00 €Spätburgunder (pinot noir) « Kalkgestein » 2009 – 25,00 €Spätburgunder (pinot noir) « Steinwingert » - 35,00 €Spätburgunder (pinot noir) Großes Gewächs (grand cru) « Heydenreich » – 110,00 € Hauptstraße 29, 76889 Schweigen-Rechtenbach (Allemagne)

+49 6342 290

http://www.friedrichbecker.de/param/1/startseite.html

Me suivre : @hutin1v2v

A VOTRE ATTENTION :

Nous enregistrerons la prochaine émission en public à Lyon le Mercredi 11 juin de 15h à 16h au Palais de la Mutualité 1 bis place Antonin Jutard dans le 3ème arrondissement

Emission en l'honneur de Paul Bocuse, en compagnie de Gilles Reinhardt et de Christophe Muller les chefs du trois étoiles à Collonges au Mont d’Or , de Jean-François Mesplède ancien directeur du Michelin et deTabata Bornardi chef de la Brasserie Marguerite

Venez nombreux !

L'équipe d 'On va déguster

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.