Andrada Noaghiu est documentariste.

Vers l’âge de 6 ans, elle quitte la Roumanie avec son frère jumeau pour rejoindre ses parents, récemment installés en Alsace. Un si long voyage qu’elle se demande s’ils vont atteindre bout du monde.

Elle est immédiatement plongée de vive voix dans le français, à l’école… un petit temps d’adaptation et puis la voilà bilingue.

Montagnes en Roumanie
Montagnes en Roumanie © Bogdan Giuşcă / Bogdan Giuşcă

Aujourd’hui Andrada navigue entre ces deux cultures, elle lit en roumain quelques uns de ses auteurs préférés : Nichita Stanescu, Mircea Eliade, Cioran…et retourne régulièrement en Roumanie pour rendre visite à son père (finalement reparti) et à ses grands-parents.

« La richesse d’une double culture permet de tout relativiser » conclut-elle.

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.