Matei Visniec est né au nord de la Roumanie en 1956.

Dans la Roumanie communiste de Ceausescu, il découvre très vite dans la littérature un espace de liberté. Il aime les surréalistes, les dadaïstes, les récits fantastiques, le théâtre de l'absurde et du grotesque, la poésie onirique et même le théâtre réaliste anglo-saxon, bref, tout sauf le réalisme socialiste.

Plus tard, parti à Bucarest pour étudier la philosophie, il devient très actif au sein de la génération 80 qui a bouleversé le paysage poétique et littéraire de la Roumanie de l'époque. Il croit en la résistance culturelle et en la capacité de la littérature de démolir le totalitarisme. Il croit surtout que le théâtre et la poésie peuvent dénoncer la manipulation des gens par les "grandes idées".

Le site de Matei Visniec >

Matei Visniec
Matei Visniec © matei visniec

Entre 1977 et 1987, il écrit une vingtaine de pièces, un roman et deux scénarios de films, dont la publication et la représentation sont systématiquement interdites par la censure roumaine. Seule sa poésie y échappe, ce qui lui vaut le prix du meilleur livre de poésie pour l'année 1984 avec " Le sage à l'heure du thé ". En 1987, sa pièce " Les chevaux à la fenêtre " est interdite à la veille de la première représentation.

Il s'installe alors en France en tant que réfugié politique. Il travaille comme journaliste à Radio France Internationale et se consacre à l'écriture. Après la chute de Nicolae Ceausescu en 1989, Matéi Visniec est redécouvert en Roumanie et devient l'un des auteurs les plus joués. Ses pièces sont créées avec succès partout dans le monde et de nombreux prix couronnent son travail, en France et en Roumanie.

Ses pièces sont aujourd'hui éditées, traduites en de nombreuses langues, et surtout montées et remontées en France, en Roumanie et dans une vingtaine d'autres pays.

Sa première publication française est parue aux éditions du Non-lieu, Syndrome de panique dans la Ville lumière . Un voyage imaginaire, une déambulation surréelle dans Paris. Accompagné des fantômes de ses écrivains préférés, Cioran, Ionesco, Hemingway et quelques autres, le narrateur entraîne le lecteur sur les pas de personnages en proie à un même rêve : écrire. Ce roman met en scène tout un petit monde typé pour dénoncer les manipulations et livrer une réflexion profonde sur l'écriture.

Syndrome de panique dans la ville lumière
Syndrome de panique dans la ville lumière © ed. Non lieu
Matei Visniec
Matei Visniec © matei visniec
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.