Professeur de philosophie, chroniqueur littéraire, cuisinier et surtout poète et écrivain,Gaston Paul Effa a bien plusieurs cordes à son arc.

Né au Cameroun, à cinq ans, il est reccueilli par des religieuses d’origine alsacienne. Chaque vendredi c’était jour de dictée.. et au lieu de détester la langue des colons, Gaston Paul Effa tombe amoureux des mots français.

A 15 ans, il part étudier à Strasbourg en Alsace, cela coule de source.A l'école, il est choqué d’entendre les Français maltraiter leur langue «la France était devenu le pays le moins francophone du monde ».

Aujourd'hui, Gaston-Paul Effa anime aussi l’Association pour les Arts du monde qui œuvre au bien-être de la population africaine et en particulier des femmes. Grâce à l’argent récolté, un collège, qui scolarise gratuitement les filles a été construit au pays natal qui bénéficiera bientôt d’une bibliothèque.

Gaston Paul Effa
Gaston Paul Effa © Actes Sud

Il publie son nouveau roman aux ed. Actes Sud Je la voulais lointaine (134 p., 15,80 €).

L’histoire d’un jeune homme, petit-fils de féticheur, qui quitte l’Afrique pour poursuivre ses études en France. Mais, malgré le bonheur de sa nouvelle vie, les souvenirs de l’enfance africaine restent présents et il sait qu’il lui faudra, un jour, se réconcilier avec son passé.

Voici les écrivains africains qu'il conseille de lire :

  • Nimrod Bena Djangrang
  • Alain Mabanckou
  • Eugène Ebodé (Cameroun)
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.