Jacqueline Raynaud-Lacroze a appelé le standard pour nous faire part de son histoire. Elle est née en Tunisie, où elle a vécu jusqu’à ses 12 ans. Un été, alors qu’elle avait l’habitude de passer ses vacances en France, ses parents lui disent qu’ils ne retourneront pas en Tunisie.

La famille de Jacqueline s’installe à Nîmes, puis à Salon de Provence où elle vit encore. Un grand choc pour la jeune fille, habituée au climat et au multiculturalisme de Tunis. Très vite on leur colle l’étiquette de Pied noirs, la tentation est forte de se replier parmi ceux qui ont connu le même exil.

Aujourd’hui c’est avec une pointe de nostalgie qu’elle évoque la Tunisie, ce pays où son cœur est resté. Même si, confie-t-elle « on s’adapte, on est bien obligé de s’adapter. Il faut faire contre mauvaise fortune bon cœur ».

Avenue Bourguiba Tunis
Avenue Bourguiba Tunis © Radio France
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.