SIDA - Ruban rouge (Red ribbon)
SIDA - Ruban rouge (Red ribbon) © CC BY-NC-ND 2.0 / photogreuhphies

Le syndrome de l'immunodéficience acquise, plus connu sous son acronyme SIDA, est un ensemble de symptômes consécutifs à la destruction de plusieurs cellules du système immunitaire par un rétrovirus, le virus de l'immunodéficience humaine, VIH.

Une pandémie s'est développée à partir de la fin des années 1970, faisant de cette maladie un nouveau problème sanitaire mondial. La prévention, telle que l'usage du préservatif, constitue de loin la meilleure option, car il n'existe actuellement aucun vaccin permettant de se protéger du virus, et les traitements antiviraux disponibles actuellement ne permettent aucune guérison. Bien qu'ayant une certaine efficacité, ils ne peuvent que retarder la venue du stade « sida », en ralentissant la prolifération du VIH au sein de l'organisme. De plus, ces thérapeutiques, coûteuses, ne sont facilement accessibles que dans les pays développés qui peuvent assurer la charge financière ; dans les pays en développement, la majorité des patients ne bénéficie aujourd'hui d'aucun traitement efficace.

Néanmoins, les recherches continuent et progressent. De nouvelles pistes prometteuses sont explorées dans le monde entier pour éradiquer cette maladie. L'exemple du Berlinois Timothy Ray Brown, apparemment débarrassé entièrement du virus cinq ans après une greffe de moelle osseuse le prouve aisément, bien qu'aucun espoir de démocratisation mondiale de cette technique ne soit encore permis. A l'occasion de la 19ème Conférence internationale sur le Sida qui s'est tenue à la fin du mois de juillet à Washington aux États-Unis, On verra ça demain fait le point sur les différentes techniques qui permettraient de mettre fin à la pandémie de Sida. Antirétroviraux, vaccins, thérapie génique, greffes, quelle sera l'arme qui permettra de dézinguer le VIH pour de bon et quand peut-on espérer la voir figurer dans l'arsenal des médecins du monde entier ? On en parle dans cette émission en compagnie de Françoise Barré-Sinoussi , virologue, corécipiendaire du Prix Nobel de médecine 2008 pour la découverte du VIH, et Alain Legrand , directeur général délégué de l'Association Aides.

chronique(s)

La chronique de Science & Vie Junior

Les chroniqueurs de Science & Vie Junior continuent leur exploration des mystères de l'invisibilité. C'est aujourd'hui Jérôme Blanchart qui nous explique quelles techniques permettraient de rendre rendre un Homme invisible et quels obstacles (insurmontables ?) surmonter...

Les liens

Institut Pasteur Recherche, santé publique et enseignement : l'Institut Pasteur exerce depuis sa création, en 1888, ces trois grandes missions d'Intérêt public. Tout en restant fidèle à l'esprit humaniste de son fondateur Louis Pasteur, ce centre de recherche biomédicale s'est toujours situé à l'avant garde de la science, et a été la source de plusieurs disciplines majeures : berceau de la microbiologie, il a aussi contribué à poser les bases de l'immunologie et de la biologie moléculaire. Original par son statut de fondation privée, il l'est aussi par son implantation mondiale : le réseau des Instituts Pasteur, situé sur les 5 continents et fort de 8500 collaborateurs fait de cette institution une structure unique au monde.

Association AIDES Créée en 1984 et reconnue d'utilité publique en 1990, AIDES  est la première association française de lutte contre le sida.Dès son origine, l'objectif de l'association a été de réunir les personnes touchées directement ou indirectement par le sida afin de leur permettre de s'organiser face à ce nouveau fléau.

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.