Ce serait théoriquement l'un des plus grands triomphes de l'humanité, l'une des libérations les plus tangibles à l'égard de la contrainte à laquelle est soumise notre espèce, si l'on pouvait élever l'acte de procréation au rang d'une action volontaire et intentionnelle et le dégager de son intrication avec la satisfaction d'un besoin naturel.

Sigmund Freud, 1898.

Foetus dans un tube à essai (Test Tube Baby)
Foetus dans un tube à essai (Test Tube Baby) © CC BY-SA 2.0 / moyix

Est-il bien raisonnable d'envisager sérieusement de faire des enfants sans grossesse ni accouchement ? Les études en cours sur la fécondation in vitro et les progrès consentis dans la survie des "grands prématurés" semblent se diriger tout droit vers la création d'un utérus artificiel.

Au-delà des difficultés techniques qui ne semblent pas, à l'heure actuelle, si insurmontables que cela, les questions que posent les avancées de l'assistance médicale à la procréation sont avant tout éthiques. Voués avant tout à des fonctions thérapeutiques, ces progrès médicaux, pourraient en effet rapidement être détournés afin de répondre à des désirs d'enfants que la procréation naturelle ne permet pas de satisfaire, mais aussi à des désirs plus spécifiques et fantaisistes que 2000 ans de nature n'envisageaient même pas. La naissance de demain sera vraisemblablement placée sous le sceau d'une séparation grandissante entre procréation et sexualité. A quel prix ?

Clonage, bébés-médicaments, congélation de gamètes et d'embryons, ectogénèse... tels sont les thèmes abordés dans On verra ça demain .

Le documentaire L'Utérus artificiel - Le Ventre de personne de Marie Mandy est disponible en vidéo à la demande sur Arte VOD.

chronique(s)

La chronique de Jérémy Querenet

Bien avant les films qui, aujourd'hui, dénoncent le clonage (Clones , The Island , A l'aube du sixième jour ...), le cinéma s'est intéressé à la fécondation in vitro . C'est notamment le cas dans Le Déjeuner sur l'herbe , du grand Jean Renoir.

La chronique de Mathieu Nowak, en partenariat avec Sciences et Avenir

Reactable, Alphasphere, Eigenharp : trois noms de nouveaux instruments de musique déjà adoptés par des musiciens reconnus, sur scène comme en studio. L’époque des synthétiseurs est révolue : les ingénieurs qui conçoivent les instruments du futur veulent réconcilier la sensibilité du musicien avec des interfaces inédites.

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.