Un continent en mouvement est aussi étrange pour nous que l'était une Terre en mouvement pour nos ancêtres, et nous pouvons être aussi fourvoyés qu'eux.

Lake, « Wegener's Hypothesis of the Continental Drift », Geographical Journal , 1923.

Mappemonde avec des lunettes de soleil (Sun Ray)
Mappemonde avec des lunettes de soleil (Sun Ray) © CC BY-NC-ND 2.0 / Sinead Fenton

La dérive des continents modifie, lentement mais sûrement, le visage de la planète. Par ailleurs, les mouvements du noyau terrestre génèrent un champ magnétique autour de celle-ci. Ces deux phénomènes contribuent à façonner le monde tel que nous le connaissons. Même si nous ne nous en rendons pas compte, compte tenu de la lenteur relative à laquelle tectonique et magnétisme évoluent, ces aspects du globe terrestre sont en perpétuel changement.

Tout est histoire d'échelles de temps. A l'échelle de l'humanité, la planète apparaît comme figée, tant topologiquement que magnétiquement ; c'est pourquoi les variations climatiques, générées par l'Homme, paraissent si cruciales. Mais à l'échelle de la planète, sur des temps dits géologiques, la Terre avance inorexablement dans un processus d'évolution constant.

On verra ça demain s'intéresse aujourd'hui à ce futur très lointain, celui qui ne concernera sans doute aucun être humain. Bien après l'extinction de notre espèce, la planète continuera à s'autofaçonner, à créer un champ magnétique changeant. Quelle sera donc cette nouvelle Terre que nous ne connaîtrons vraisemblablement pas ?

chronique(s)

Le duplex du futur de Hugo Combe

Finies les aventures dangereuses sous des torrents de pluie acide et les "fixs" d'anxiolytiques à son insu, Hugo Combe voit les choses plus modestement et nous appelle de novembre... 2012 ! Un mois avant la prétendue fin du monde, Hugo fait le point sur les solutions développées pour s'y adapter.

Histoires d'inventeurs , la chronique de Denis Guthleben, en partenariat avec le CNRS

Si les conducteurs de voitures sont de plus en plus protégés des divers accidents de la route qu'ils risquent quotidiennement, on a aujourd'hui l'impression que les piétons sont les grands oubliés de cet élan vers le tout-sécuritaire de l'automobile. Il n'en a pourtant pas toujours été ainsi et nombreux sont ceux qui ont cru, dans les années 1920, à l'essor des dispositifs "anti-écrasement".

Les liens

Paleomap Project Site de vulgarisation du géologue Christopher R. Scotese consacré à la dérive des continents et aux différents visages de la Terre à travers les âges [en anglais].

CNRS Images CNRS Images a pour mission de témoigner de la recherche et spécialement de celle qui est conduite au sein du CNRS par la photographie et l’audiovisuel.Cette mission donne lieu à quatre activités principales :une activité d’accompagnement de l’actualité scientifique au CNRS ;une activité de création audiovisuelle ;une activité de diffusion culturelle ;une activité de conservation et d’archivage. 

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.