Jusqu’ici, dans Very Good Trip, on a suivi pas à pas l’ascension de la rock star la plus improbable des années soixante-dix. Parce que Bob Marley avait beau surgir d’une île méconnue des Caraïbes, une île qu’une majorité de ses admirateurs aurait été incapable de situer sur une carte, oui, c’était une rock star.

Bob Marley en 1979 à la Tower Records Hollywood, en Californie.
Bob Marley en 1979 à la Tower Records Hollywood, en Californie. © Getty / Chris Walter / WireImage

Il en avait le charisme : tantôt en cuir noir, ça lui arrivait, tantôt en tenue de guérillero, un pétard planté au coin des lèvres, il projetait cette aura de rebelle flamboyant qu’on a vite vu reproduite sur des posters et des t-shirts. 

Chez Bob Marley, la rébellion n’était pas une posture théâtrale destinée à faire rêver ses fans, elle était synonyme d’un engagement profond, à la fois politique et spirituel. 

Un engagement que Bob Marley a failli payer de sa personne, puisqu’il a fait l’objet, beaucoup le savent, sans doute, de ce que certains ont pu présenter comme une tentative d’assassinat. Enfin, à tout le moins d’une féroce opération d’intimidation criminelle. C’est ce que je me propose de vous raconter aujourd’hui. 

Bob Marley & the Wailers : 

  • « Punky Reggae Party - Live at the Pavillon de Paris, 1977 » extrait de l’album « Babylon by Bus » 
  • « Jammin’ - Live at the Pavillon de Paris, 1977 » extrait de l’album « Babylon by Bus » 

Peter Tosh : « Legalize It (Legacy Edition) » extrait de l’album « Legalize It » 

Bob Marley & the Wailers : 

  • « Exodus - Radio Advertisement » extrait de l’album « Exodus (Deluxe Edition) » album « Babylon by Bus » 
  • « Exodus - Live at the Pavillon de Paris, 1977 »  extrait de l’album « Exodus (Deluxe Edition) » album « Babylon by Bus » 

Bunny Wailer : « Reincarnated Souls » extrait de l’album « Blackheart Man » 

Bob Marley & the Wailers : 

  • « One Love/People Get Ready - Medley » extrait de l’album «  Exodus - Deluxe Edition » 
  • « Waiting in Vain - Advert Mix »  
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.