Hommage à l'une des personnalités incontournables du mouvement punk britannique, anti rock star, qui avait avait baptisé son groupe, "The Fall", en référence à "La Chute" d’Albert Camus.

The Fall avec le chanteur Mark E. Smith à Manchester, le 18 mars 2011.
The Fall avec le chanteur Mark E. Smith à Manchester, le 18 mars 2011. © Getty / Kevin Cummins

"(...)On a appris vendredi dernier la mort, à l’âge de soixante ans, la mort de celui qui se confondait depuis près de quarante ans avec ce groupe. Un  groupe qu’il avait fondé dans une banlieue du nord de Manchester, Prestwich, où il avait grandi. Un groupe qui ne ressemblait à aucun autre. Mark E. Smith était sans doute la personne la plus improbable, et en même temps une des plus authentiques, à avoir jamais monté un groupe de rock. Mais avant d’évoquer son parcours et sa personnalité, un mot sur ce titre, c’est une assez bonne entrée en matière. Allez sur un moteur de recherche sur le Net, vous ne trouverez aucune trace d’un club de football dénommé Sparta. En fait Mark E. Smith a imaginé une rencontre entre ce Sparta imaginaire et un club anglais, accompagné de ses supporters enragés. Il prête sa voix aux supporters du Sparta invectivant ces supporters adverses dans un anglais un peu maladroit : « Pauvre Anglishe chez le marchand de journaux/ T’as l’air d’une vieille avec ton bonnet à pompon », et autres amabilités de ce genre. Derière, il y a la femme de Mark E. Smith, la joueuse de claviers Elena Poulou, qui chante dans sa langue natale, le grec. Alors, tout Mark E. Smith est dans ce titre : d’abord il y a cet accent, cette scansion, si particuliers, inimitables, même s’il y en a qui ont essayé. Ni chant, ni discours, ni rap. Une sorte de soliloque, de harangue dérangeante, comme ceux d’un vagabond sur un banc public, ou dans le métro parisien. Ou d’un pensionnaire d’un échappé d’un asile psychiatrique, il en a d’ailleurs fréquenté dans sa jeunesse, je vous en dirai quelques mots tout à l’heure, si j’ai le temps, parce qu’il y a tant de choses à dire sur Mark E. Smith. Et puis il y a autre chose, si caractéristique chez lui, dans ce « Theme from Sparta F.C. ». Un esprit de contradiction effréné, une sorte de rage du contre-pied, un désir toujours brûlant de jouer contre son propre camp, d’insulter la communauté dans laquelle il baigne. Du mouvement punk dont il est issu, Mark E. Smith a surtout retenu le premier cri, qu’on peut résumer par une formule célèbre de l’humoriste Pierre Dac, rien à voir avec le punk, et pourtant sans le savoir, si : je suis contre tout ce qui est pour et pour tout ce qui est contre. Sauf que chez lui ce n’était pas une blague. Il était physiquement engagé dans cette attitude. Il insultait, se battait, provoquait, haranguait, et en tirait une  sorte de gloire. Je cite les propres paroles de Mark E. Smith : « Les gens changent de trottoir quand ils me voient. Je peux vider un pub quand je veux. C’est une sorte de talent ».(...)"

The Fall : 

  • « Theme from Sparta F.C. # 2 » single 
  • « Totally Wired » extrait de l’album « Grotesque (After the Gramme) » 
  • « Touch Sensitive » extrait de l’album « The Marshall Suite » 
  • « Hey! Luciani » extrait de la compilation « 45 84 89 : A Sides » 
  • « Mr. Pharmacist » » extrait de la compilation « 45 84 89 : A Sides » 
  • « Big New Prinz » » extrait de la compilation « 45 84 89 : A Sides » 
  • « Hit the North Part 1 » » extrait de la compilation « 45 84 89 : A Sides » 
  • « There’s a Ghost in My House » extrait de la compilation « 45 84 89 : A Sides » 
  • « Lost in Music » extrait de l’album « The Infotainment Scam » 
  • « Mountain Energei » extrait de l’album « The Real New Fall LP » 

Mouse on Mars : « Cut the Gain (featuring Mark E. Smith) » single 

The Fall : « Strychnine » extrait de la compilation « A World Bewitched : Best of 1990-2000 Vol 1 » 

Vous les avez presque entendus cette semaine :

Lundi 29 janvier 2018 : 

Nick Power : « Caravan » extrait de l’album « Caravan »

Vous les avez presque entendus aujourd'hui :

Gorillaz : « Glitter Freeze (featuring Mark E. Smith) » extrait de l’album « Plastic Beach »

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.