Very Good Trip va être très bruyant ce soir, et ça va vous plaire !

Dave Grohl, fondateur et chanteur du groupe Foo Fighters joue sur la scène pendant le Festival de Leeds à Bramham Park le 23 août 2019 à Leeds, en Angleterre.
Dave Grohl, fondateur et chanteur du groupe Foo Fighters joue sur la scène pendant le Festival de Leeds à Bramham Park le 23 août 2019 à Leeds, en Angleterre. © Getty / Katja Ogrin / Redferns

Ah, il a bien crié, il faut savoir le faire, tout le monde n’en est pas capable. Qui ça? Eh bien Dave Grohl, Dave Grohl dont le groupe, les Foo Fighters, connaît un succès constant depuis plus d’un quart de siècle, dont les albums sont numéro 1 des ventes à peu près partout à leur sortie dans le monde entier, à présent c’est davantage du streaming mais la popularité est la même. Et ce dans l’indifférence quasi-totale des médias grand public, en tout cas en France, accaparés par le rap, le RnBet l’électro. 

D’ailleurs, c’est drôle, je vous parlais de rap, eh bien le très populaire Lomepal a intitulé un de ses raps-confessions « Dave Grohl », à un moment, il dit : « Mon cœur bat comme Dave Grohl ». 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Parce que, évidemment, comme l’essentiel de sa génération qui, en ce début de décennie 2020 atteint ou va atteindre, comme lui, les trente ans, eh bien il a été marqué en profondeur par le groupe Nirvana. La voix et le cri de Kurt Cobain, la mystique fascinante qu’a suscitée son auto-destruction, bien sûr. Oui, mais aussi, à l’évidence, par le batteur du trio, Dave Grohl, dont la frappe, tellement puissante, avait de quoi exalter les enfants qui découvraient la musique de Nirvana, le grunge et sa fureur désespérée. 

Lomepal sait sûrement que Dave Grohl, après la fin abrupte de Nirvana, en 1994, à la suite du suicide de Cobain, a fondé son propre groupe, les Foo Fighters. Dont il est le chanteur et le guitariste, puisque une de ses premières vocations, indépendamment de la batterie, a été de composer et d’interpréter ses propres chansons. 

Pour autant, Dave Grohl n’a jamais abandonné son rôle de batteur. Déjà, c’est lui qui a tenu les baguettes pendant l’enregistrement des trois premiers albums de son groupe avant, bien sûr, d’accueillir un autre batteur, Taylor Hawkins,  pour la scène, surtout, c’était évidemment indispensable. Mais Grohl a continué à jouer de la batterie à l’extérieur de son groupe, il a accompagné notamment le groupe californien Queens of the Stone Age, le groupe anglais Killing Joke, entre rock gothique et metal, et même, une fois, Paul McCartney. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Dave Grohl est un des musiciens les plus actifs du rock américain contemporain, et l’étendue des styles qu’il a abordés est extrêmement large, du punk hardcore le plus extrême à la chanson la plus sensible, comme en témoigne une collaboration avec la chanteuse Cat Power en 2003, c’était pour l’album You Are Free

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Et en un quart de siècle, Dave Grohl a eu le temps d’atteindre des sommets dans pas mal de styles différents, ce dont on pourra juger après-demain, puisque je vous proposerai, vous connaissez la formule, une sorte de concert idéal de Dave Grohl, de Nirvana aux Foo Fighters. Alors, bon, ça reste du rock mais la palette est très large, puisque Dave Grohl, comme Kurt Cobain, a toujours eu un goût très prononcé pour la mélodie, un de leurs groupes préférés à tous les deux était les Beatles, bon, c’est partagé, alors ça embrasse beaucoup de choses : une espèce de punk hardcore passionné et mélodieux, du metal pur et dur, en passant par du hard rock classique des années soixante-dix. 

Dave Grohl est un admirateur de Queen il a invité d’ailleurs le guitariste de ce groupe, Brian May, à participer à un de ses enregistrements, comme de Motorhead. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Alors, vous voyez, c’est vaste. Je n’ai pas pu écouter l’intégralité du nouvel album des Foo Fighters, Medicine at Midnight, pusiqu’il y a un embargo jusqu’à sa sortie jeudi prochain, en tout cas pour la radio. En tout ce titre qu’on vient d’entendre, « No Son of Mine », sonne un peu comme du Metallica mais avec un côté un peu plus swingant. Si j’en juge d’après les déclarations de Dave Grohl, qui s’est associé à un réalisateur artistique du nom de Greg Kurstin - lequel a travaillé, entre autres, avec les chanteuses Pink et Adele - eh bien, son ambition, pour ce nouvel album des Foo Fighters, a été de réaliser une musique plus dansante, qui donne envie de bouger tout le corps et pas seulement de secouer furieusement la tête. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Ce retour des Foo Fighters m’a donné envie de faire un tour du côté des parutions, toujours abondantes, de rock, où il y a toujours, sinon du renouvellement, en tout cas de la vie. Et en cette période noire où on ne peut plus écouter de la musique vivante, je me suis dit que ça vous ferait plaisir d’entendre l’ambiance d’une boîte, d’un club, des gens heureux qui crient, font la fête, expriment leur joie.

  • Foo Fighters : « No Son of Mine » single 
  • The Hives : « Main Offender - Live » extrait de l’album « Live at Third Man Records » 
  • The Jaded Hearts Club : « Have Love Will Travel » extrait de l’album « You’ve Always Been Here » 
  • Royal Blood : « Typhoons » single 
  • Viagra Boys : « Ain’t Nice » extrait de l’album « Welfare Jazz » 
  • Psychedelic Porn Crumpets : « Pukebox » EP « Pukebox » 
  • Shame : « Harsh Degrees » extrait de l’album « Drunk Tank Pink » 
  • Melvins : « The Great Good Place » single 
  • Hey Colossus : « Dreamer Is Lying in State » extrait de l’album « Dances/ Curses » 
  • David Nance : « My Love, the Dark and I » extrait de l’album « Staunch Honey » 
  • The Kills : « Love Is a Deserter (XFM Session) » extrait de l’album « Little Bastards » (Remastered 2020) 
  • PJ Harvey : « A Perfect Day Elise - Demo » single 
L'équipe
Thèmes associés