Ce soir, une transe plus calme avec des arpèges de guitare sèche ou des cordes de banjo, entre folk et blues.

Seasick Steve au Trianon le 4 novembre 2016 à Paris.
Seasick Steve au Trianon le 4 novembre 2016 à Paris. © Getty / David Wolff - Patrick/Redferns

"(...)On commence à bien connaître en France le vieux bluesman Seasick Steve, à la longue barbe blanche, qui a longtemps mené une vie de taulard et de vagabond, passé par le métro parisien, et qui a fabriqué une de ses guitares avec une boîte à cigares, dans la grande tradition des pionniers. Il est depuis une dizaine d’années une institution des festivals européens et a enregistré une demi-douzaine d’albums, il y en a même un où Nick Cave est venu chanter un duo avec lui. Dans son dernier album, Keepin’ the Horse Between Me and the Ground, il reste évidemment fidèle au blues, également à l’aise dans un style électrique urbain que dans un genre plus campagnard et rustique(...)"

  • Tinariwen : « Talyat » extrait de l’album « Elwan »
  • Michael Chapman : « A Spanish Incident (Ramón and Durango) » album « 50 »
  • Kaia Kater : « Saint Elizabeth (featuring Joey Landreth) » extrait de l’album « Nine Pin »
  • Jim White vs. the Packaway Handle Band : « Sorrow’s Shine » extrait de l’album « Take It Like a Man »
  • Peter Case : « Pelican Bay » extrait de l’album « HWY 62 »
  • Robbie Fulks : « America Is a Hard Religion » extrait de l’album « Upland Stories »
  • Seasick Steve : « Signed DC » extrait de l’album « Keepin’ the Horse Between Me and the Ground »
  • Roy Harper : « Time Is Temporary » extrait de l’album « Man and Myth »
  • Glenn Jones : « Gone Before » extrait de l’album « Fleeting »
  • William Tyler : « Gone Clear » extrait de l’album « Modern Country »
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.