Michka Assayas a dans sa besace une foultitude de nouveautés estivales, les meilleures de chez meilleures en plus, à ne pas rater !

Les guitaristes : Corin Tucker et Carrie Brownstein du groupe de punk rock américain, Sleater-Kinney, le 20 juin 2019 à New York.
Les guitaristes : Corin Tucker et Carrie Brownstein du groupe de punk rock américain, Sleater-Kinney, le 20 juin 2019 à New York. © Getty / Astrid Stawiarz

Si le nom de Sleater-Kinney ne vous dit rien, je vous résume brièvement l’affaire. 

Ce trio entièrement féminin s’est formé il y a plus de vingt ans déjà dans la ville d’Olympia, c’est dans l’État de Washington, au nord de la côte ouest des Etats-Unis. La guitariste et chanteuse Corin Tucker et ses deux compagnes, Carrie Brownstein et Janet Weiss, ont mis leur talent de musiciennes au profit d’un crédo féministe, amplifié par la colère propre au style punk et hardcore qui était le leur. 

Tout un courant punk féministe, appelé le mouvement riot grrrl, s'est développé dans cette ville de Olympia. Pourquoi Riot grrrl ? Riot signifie émeute -comme dans Pussy Riot- et grrrl, prononcé girl comme fille, s'écrit en fait grrr, trois r suivis d'un l, comme grrrr, afin de souligner le côté farouche et défiant. 

Olympia, à une heure de voiture au nord de Seattle, est une ville très importante dans le développement du rock alternatif américain. C’est là que, dans les années quatre-vingt, Kurt Cobain a fait une grande partie de son éducation musicale. Il a découvert là des groupes très peu connus mais appelés à beaucoup l'influencer, en particulier les Meat Puppets. 

C’est aussi à Olympia que, une quinzaine d’années plus tard,  à la fin des années 90, Beth Ditto, la chanteuse de Gossip, venue d’un hameau perdu de l’Arkansas rural, a choisi d’aller vivre sa vie, parce que la ville d’Olympia abritait une importante communauté gay et lesbienne.

  • Sleater-Kinney : « Hurry On Home » extrait de l’album « The Center Won’t Hold » 
  • The Murder Capital : « Feeling Fades » extrait de l’album « When I Have Fears » 
  • FONTAINES D.C. : « Hurricane Laughter » extrait de l’album « Dogrel » 
  • Black midi : « Neat DT, MI » extrait de l’album « Schlagenheim » 
  • Ezra Furman : « Calm Down aka I Should Not Be Alone » single   
  • IDLES: « I Dream Guillotine » single KOKOKO! : « Kitoko » extrait de l’album « Fongola » 
  • New Order + Liam Gillick : « Ultraviolence » extrait de l’album « ∑(No,12k,Lg,17Mif) » 
  • Ride : « R. I . D. E. » extrait de l’album « This Is Not a Safe Place » 
  • BODEGA : « Shiny New Model » single   
  • Violent Femmes : « I’m Nothing » (featuring Stefan Janowski) extrait de l’album « Hotel Last Resort »  
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.