Ce soir, ça va être tonique. Oui, des nouveautés qui vont vous aider à supporter cette horrible notion de rentrée, d’une ouverture rock’n’roll jusqu’à un crescendo metal. Michka Assayas vous raconte tout !

Michael Shuman, le bassiste de Mini Mansions à Rock en Seine le 25 août 2019 à Saint-Cloud.
Michael Shuman, le bassiste de Mini Mansions à Rock en Seine le 25 août 2019 à Saint-Cloud. © Getty / David Wolff - Patrick / Redferns

Mini Mansions est un groupe qui aborde le rock d’une façon qui était assez répandue vers le milieu des années 2000, je pense à des groupes comme Franz Ferdinand ou les Hives. C’était du rock mélodieux, délibérément pop, exécuté de façon joyeuse et percutante, pour divertir, faire sourire et danser. Ce qui n’excluait pas parfois l’acidité et parfois une forme de cynisme souriant. Et ils y sont très bien arrivés. 

Mike Shuman, né en 1985, raconte qu’il a découvert le rock enfant grâce à deux albums qui l’ont emballé : A Hard Day’s Night des Beatles et Dookie de Green Day. 

Une association sans doute sacrilège aux oreilles des puristes mais enfin, quand on a une petite dizaine d’années dans les années quatre-vingt dix, on ne cherche pas à distinguer ce qui est vintage de ce qui ne l’est pas. On prend tout ce qui vous excite. 

Les membres de Mini Mansions ne sont pas que liés à Queens of the Stone Age, le claviers Tyler Parkford a joué avec les Last Shadow Puppets, le groupe créée par l’Anglais Alex Turner des Arctic Monkeys avec son compatriote Miles Kane, il aussi accompagné avec le bassiste Zach Dawes en tournée les légendaires Sparks californiens, et le même Zach Dawes a eu le privilège de travailler avec nul autre que Brian Wilson des Beach Boys pour son dernier album solo en date, No Pier Pressure, c’était en 2015. 

Le nouvel album de Mini Mansions s’appelle Guy Walks Into a Bar, un gars entre dans un bar, c’est comme ça que débutent beaucoup d’histoires drôles qu’on raconte aux Etats-Unis, au point que c’est devenu une formule cliché.

  • Mini Mansions : « Bad Things (That Make You Feel Good) » extrait de l’album « Guy Walks Into a Bar… »  
  • White Denim : « Head Spinning » extrait de l’album « Side Effects » 
  • Pixies : « Catfish Kate » single 
  • YONAKA : « Awake » extrait de l’album « Don’t Wait ’Til Tomorrow » 
  • Slipknot : « Nero Forte » extrait de l’album « We Are Not Your Kind » 
  • Iggy Pop : « James Bond » single  
  • BCUC (Bantu Continua Uhuru Consciousness) : « Isivunguvungu » (featuring Saul Williams) extrait de l’album « The Healing » 
  • Freddie Gibbs & Madlib : « Flat Tummy Tea » extrait de l’album « Bandana »  
  • TOOL : « Fear Inoculum » single 
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.