Pour Very Good Trip l’été dure encore trois semaines, et Michka Assayas persiste et signe avec un programme très ensoleillé, mélodieux, et très délicatement jazzy.

Phoebe Bridgers, auteure-compositrice-interprète sur scène pendant le Outside Lands Music and Arts Festival au Golden Gate Park le 10 août 2019 à San Francisco, Californie.
Phoebe Bridgers, auteure-compositrice-interprète sur scène pendant le Outside Lands Music and Arts Festival au Golden Gate Park le 10 août 2019 à San Francisco, Californie. © Getty / FilmMagic

« Savoir Complex », la voix de Phoebe Bridgers, une très jeune Californienne qui est un peu la Lana del Rey des musiques traditionnelles américaines. 

Elle s’est associée récemment avec Conor Oberst, le poète-troubadour du Nebraska, au sein du duo Better Oblivion Community Center. Elle a aussi formé un trio de voix féminines, boygenius, avec ses camarades Julien Baker et Lucy Dacus, un peu le Crosby, Stills and Nash féminin du folk intimiste et émotionnel américain des années 2010. 

Phoebe Bridgers sort ces jours-ci son nouvel album solo, le second,« Punisher », qui est en train de l’imposer auprès d’un large public. Elle y présente un mélange de fragilité, de délicatesse et d’intensité qui a pu lui valoir des comparaisons, après tout pas plus exagérées que d’autres, avec le regretté Elliott Smith. 

Cet album de Phoebe Bridgers présente une palette de styles plus large que la moyenne. Il a été réalisé par un musicien chevronné, qui a travaillé avec les plus grands talents d’un certain folk rock mélodieux californien,  un peu rétro et très raffiné, qui a occupé les premiers plans au tournant des années quatre-vingt et quatre-vingt-dix, je pense à des noms comme Michael Penn ou Aimee Mann. 

Et l’élite de la nouvelle génération californienne, notamment le guitariste Blake Mills, mais aussi le batteur et percussionniste Jim Keltner ont conjugué leurs efforts pour donner aux chansons de cet album de Phoebe Bridgers le caractère musical le plus séduisant et chatoyant qui soit.

  • Tiana Major9 : « Think About You - Notion Mix » single 
  • Zara McFarlane : « Everything Is Connected » extrait de l’album « Songs of an Unknown Tongue » 
  • Lianne La Havas : « Green Papaya » extrait de l’album « Lianne La Havas » 
  • Stuart Moxham & Louis Philippe : « The Devil Laughs » extrait de l’album « The Devil Laughs » 
  • Ben Watt : « You’ve Changed, I’ve Changed » extrait de l’album « Storm Damage » 
  • Bombay Bicycle Club : « Let You Go - Acoustic » EP « Two Lives EP » 
  • Phoebe Bridgers : « Savior Complex » extrait de l’album « Punisher » 
  • Nelson Kempf : « Sweetness and Strife » extrait de l’album « Family Dollar » 
  • Green Gartside : « Tangled Man » single 
  • Bibio : « Sleep on the Wing » extrait de l’album « Sleep on the Wing » 
  • Owen Pallett : « Transformer » extrait de l’album « Island » 
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.