C’est la nuit du samedi 16 au dimanche 17 août 1969. Cent mille, deux cents mille, cinq cents mille personnes ... Qui sait ? aucun moyen de les compter ... arrivent encore de toute part…

Sly & the Family Stone  au Festival de Woodstock en 1969.
Sly & the Family Stone au Festival de Woodstock en 1969. © AFP / WADLEIGH MAURICE / COLLECTION CHRISTOPHEL
42 sec

Résumé de l'épisode 5 : "Entre chaos et émerveillement, du vendredi 15 au samedi 16 août 1969".

Par Marie-Hélène Fauquet

Il est minuit. Le groupe Mountain vient de se produire. Les pluies incessantes ont transformé le terrain en bourbier. Le groupe que tout le monde attend, celui que les hippies les plus fervents guettent dans une sorte d’attente mystique, c’est The Grateful Dead. 

Mais au lieu d’être le moment de communion psychédélique et mystique que chacun espère, une sorte d’apocalypse va accueillir le groupe de San Francisco. On explique aux musiciens et à leur équipe que le matériel impressionnant qu’ils viennent d’installer, le plus important du festival, est trop lourd pour le plancher, qui menace de s’effondrer. De puissantes rafales de vent font violemment claquer la bâche censée les protéger de la pluie. Puis c’est la tempête. Des rafales éclaboussent régulièrement la scène qui ressemble au pont d’un voilier atteint par une voie d’eau.

Le système électrique n’est plus relié à la terre. La sonorisation émet un grésillement si fort qu’il couvre, la moitié du temps, le son des instruments. Elle capte aussi accidentellement les ondes radio des communications des hélicoptères. Les musiciens de The Grateful Dead reçoivent des décharges électriques… Jerry Garcia, le regretté fondateur du groupe, aura des paroles définitives : « Il y a des gens dont la carrière a démarré grâce à Woodstock. Nous, il nous a fallu vingt ans pour faire oublier ce qui s’est passé là-bas ».

Ils laissent leur place à Creedence Clearwater Revival, Janis Joplin et puis le groupe Sly and The Family Stone qui va faire se dresser la foule de Woodstock, comme possédée, en plein cœur de la nuit…

Creedence Clearwater Revival : 

« Proud Mary - Live in Stockholm » extrait de l’album Bayou Country (40th Anniversary Edition) (2008) 

« Born on the Bayou » extrait de l’album Bayou Country (40th Anniversary Edition) (2008)

Janis Joplin : 

« Summertime  Live at the Music Woodstock Music & Art Fair, August 16, 1969 » extrait de l’album The Woodstock Experience (2009) 

« Try (Just a Little Bit Harder) - Live at the Music Woodstock Music & Art Fair, August 16, 1969 » extrait de l’album The Woodstock Experience (2009) 

« Ball and Chain - Live at the Music Woodstock Music & Art Fair, August 16, 1969 » album extrait de l’album The Woodstock Experience (2009)

Sly & the Family Stone : « M’Lady - Live at the Music Woodstock Music & Art Fair, August 16, 1969 » extrait de l’album The Woodstock Experience (2009)

"Woodstock - Three days of peace and music" par Michka Assayas chez GM Editions

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.