Ce soir, Very Good Trip vous invite à une longue transe pour célébrer quelqu’un qui n’est plus là. Mais rassurez-vous : ce sera très joyeux et même euphorique.

Le DJ, compositeur et producteur de musique électronique, Andrew Weatherall sur scène à Londres, en 1994.
Le DJ, compositeur et producteur de musique électronique, Andrew Weatherall sur scène à Londres, en 1994. © Getty / Mick Hutson / Redferns

On a pu comparer Andrew Weatherall à un grand visionnaire du son comme l’Américain Phil Spector, dont le nom a relégué au second plan les différentes formations vocales dont il a pu modeler le son et les chansons. 

Alors pourquoi vous en parler ce soir ? Eh bien pour une raison bien triste, c’est qu’on a appris sa mort brutale, d’une embolie pulmonaire, voici une quinzaine de jours, à l’âge de cinquante-six ans. 

Je vais être parfaitement honnête : je connaissais son nom, sa réputation, mais j’étais passé, à l’époque, il y a trente ans, complètement à côté. 

Comme je cherchais à en savoir plus en vue de lui consacrer une éventuelle émission, j’ai commencé à gratter un peu, à fouiller, écouter et par ce que j’ai découvert ma stupéfié. Une œuvre sonore d’une ampleur, d’une variété, d’une inventivité et d’une fraîcheur constantes.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

  • Primal Scream : « Loaded - Andy Weatherall Mix » extrait de l’album « Screamadelica »    
  • My Bloody Valentine : « Soon (Andy Weatherall Mix) » single   
  • Happy Mondays : « Hallelujah - Club Mix - Andy Weatherall, Paul Oakenfold » extrait de l’album « Bummed (Collector’s Edition) »    
  • Leftfield/Lydon : « Open Up (I Hate Pink Floyd Mix) » single   
  • Galliano : « Skunk Funk (Cabin Fever Dub) » single « Skunk Funk Re Mix - Andy Weatherall Mixes »    
  • One Dove : « Transient Truth » single
  • The Sabres of Paradise : « Smokebelch II (Beatless Mix) » extrait de l’album « The Sabres of Paradise Are Sabresonic »
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.