Michka Assayas vous propose de vous installer pour savourer cette soirée avec notre héroïne de la semaine pour une sorte de concert rêvé. Et, oui, elle va chanter ses tubes aussi, promis.

L'auteure-compositrice-interprète, Kate Bush. Une image non datée publiée le 21 mars 2014 par la maison de disques Fish People
L'auteure-compositrice-interprète, Kate Bush. Une image non datée publiée le 21 mars 2014 par la maison de disques Fish People © AFP / TREVOR LEIGHTON / FISH PEOPLE

Des clochettes, on dirait, mais aussi des bruits de vaisselle cassée. Que Kate Bush, parce que c’était elle, bien sûr, dans « Babooshka », en 1980, a jetés elle-même avec vigueur sur le sol du studio d’enregistrement. Ce qui n’a pas ravi les dames qui s’occupaient de la cantine du dit studio et qui se sont aperçus qu’il y avait beaucoup s’assiettes manquantes. Un exemple de ce mélange de fantaisie et de perfectionnisme propre à Kate Bush, dès ses débuts. 

Alors, si vous avez fait du russe, vous devez savoir qu’une Babooshka, c’est une grand-mère ou une mamie. Mais seulement Kate Bush n’en avait pas la moindre idée quand elle a écrit cette chanson, pour elle, c’était un mot qui la faisait rêver et qu’elle avait dû retenir d’un vieux conte russe lu, ou entendu, dans son enfance. 

Alors, c’est drôle, ce que raconte cette chanson, c’est une sorte de petit conte cruel. C’était bien avant les sites de rencontre. Pour tester la fidélité de son mari, une femme adopte l’identité imaginaire d’une tentatrice, une certaine Babooshka, donc, qui envoie secrètement des mots doux à son époux en se faisant passer pour une femme plus jeune. Aujourd’hui, elle inventerait un faux profil sur Facebook, demanderait son mari comme ami et enverrait des photos d’elle sexy(...)

La chanson que je vous propose maintenant, « The Man with the Child in His Eyes », est une des premières qu’elle a écrite. Kate Bush était encore dans ce qui est en Grande-Bretagne l’équivalent du collège quand elle l’a composée et celui du lycée quand elle l’a enregistrée. Elle avait seize ans, David Gilmour a fait écrire une partition et venir aux studios AIR de Londres un orchestre symphonique. La jeune fille a, vous l’imaginez, été terrifiée. L’homme qui a gardé l’enfant dans ses yeux, ça dit bien ce que ça veut dire et c’est quelque chose qu’elle a capté très jeune. 

Voici ce que Kate Bush disait dans une de ses premières interviews, elle avait alors à peine vingt ans, en 1978 : « J’aime quand les hommes arrivent à conserver la magie du petit garçon qu’ils étaient. » Et elle développait : « Moi-même, disait-elle, je suis attirée par les hommes plus âgés, et je crois que c’est pareil pour toutes les femmes. Les femmes cherchent leur père, les hommes cherchent leur mère parce qu’on a besoin de cette sécurité que seul l’autre sexe peut vous donner ». Des paroles de jeunesse dont je laisse, bien sûr, l’entière responsabilité à Kate Bush.

Kate Bush : 

  • « Babooshka » extrait de l’album « Kate Bush Remastered, Pt. I - Never for Ever » 
  • « The Man with the Child in His Eyes » extrait de l’album « Kate Bush Remastered, Pt. I - The Kick Inside » 
  • « Cloudbusting » extrait de l’album « Kate Bush Remastered, Pt. II - Hounds of Love »
  • « The Fog » extrait de l’album « Kate Bush Remastered, Pt. II - The Sensual World » 
  • « Un baiser d’enfant » extrait de l’album « Kate Bush Remastered, Pt. IV - The Other Side 1 » 
  • « This Woman’s Work » extrait de l’album « Kate Bush Remastered, Pt. II - The Sensual world » 
  • « Breathing » extrait de l’album « Kate Bush Remastered, Pt. I - Never for Ever » 
  • « Wuthering Heights (Remix) » extrait de l’album « Kate Bush Remastered, Pt. IV - The Other Side 2 » 
  • « The Painter’s Link » et « Sunset » extrait de “A(n Endless) Sky of Honey”  album « Kate Bush Remastered, Pt. III – Aerial
  • « Under the Ivy » extrait de l’album « Kate Bush Remastered, Pt. IV - The Other Side 1 » 
  • « December Will Be Magic Again » extrait de l’album « Kate Bush Remastered, Pt. IV - The Other Side 2 » 
  • « Act Two - And Dream of Sheep » extrait de l’album « Before the Dawn (Live) »  

Vous les avez presque entendus cette semaine :

Mardi 4 décembre dans  « Avec Kate Bush, un voyage autour du monde » :

Justin Adams : « Wassoulou » (featuring Anneli Drecker) extrait de l’album « Ribbons » 

3 min

Justin Adams : « Wassoulou » (featuring Anneli Drecker) extrait de l’album « Ribbons »

Par Stéphane Ronxin

Kate Bush : « My Lagan Love » extrait du coffret « Kate Bush Remastered, Part IV - In Others’ Words »

2 min

Kate Bush : « My Lagan Love » extrait du coffret « Kate Bush Remastered, Part IV - In Others’ Words »

Par Stéphane Ronxin
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.