La liste des des nouveaux sons du rock’n’roll en 2019 est très très longue, la preuve, Michka Assayas vous offre une soirée de découvertes !

Susan Tedeschi et le groupe Tedeschi Trucks pendant les Grammy Awards le 28 janvier 2018 à New York.
Susan Tedeschi et le groupe Tedeschi Trucks pendant les Grammy Awards le 28 janvier 2018 à New York. © Maxppp / DENNIS VAN TINE/UPI

Le Tedeschi Trucks Band, c’est plus qu’un groupe, c’est une petite communauté. Neuf hommes et trois femmes. Ils sont, enfin, ils étaient douze puisqu’on a appris il y  a trois semaines la mort du clavier et flûtiste Kofi Burbridge. Un groupe multi-racial basé à Jacksonville, c’est une ville située dans le nord de la Floride, sur la côte est, tout près de la frontière avec la Géorgie. Une ville qu’on connaît bien parce qu’elle fut le berceau de deux institutions de ce qu’on a appelé le rock sudiste, le groupe Lynyrd Skynyrd, à la source, au début des années soixante-dix, d’une fusion blues, rock et country, alors tout à fait nouvelle. Et puis aussi de The Allman Brothers Band, un groupe fondamental qui, lui, a jeté un pont entre blues du sud, musiques latines, Cuba n’est pas loin, bien sûr, et jazz, avec un élément country, évidemment, c’est le sud. 

Il y a un lien entre l’Allman Brothers Band et Derek Trucks, le guitariste virtuose qui a cofondé le Tedeschi Trucks Band avec sa femme, donc, Susan Tedeschi.  Un des deux batteurs du groupe, eh oui, il y avait deux batteurs, c’était rare, Butch Trucks, dont on a d’ailleurs appris la mort il y a deux ans, se trouvait être l’oncle de Derek Trucks. Derek Trucks a débuté pratiquement enfant au sein du groupe de son oncle. Il s’est révélé très tôt une sorte de prodige de la guitare, assimilant tout avec une vitesse et une facilité déconcertante : le blues, la country, bien sûr, mais aussi le jazz, la musique cubaine et même la musique indienne et pakistanaise dont il raffole. 

Pour vous donner un exemple des innombrables sollicitations dont ses talents ont fait l’objet, Derek Trucks a un temps appartenu au groupe de tournée d’Eric Clapton. Un exemple parmi d’autres. On cite régulièrement Derek Trucks, un virtuose de la fusion rock, jazz, funk et musiques venues d’Asie, dans ces listes des entre guillemets meilleurs guitaristes au monde dont les magazines et sites Internet spécialisés raffolent. 

Quant à sa femme Susan Tedeschi, d’origine italienne, comme son nom l’indique, quoique élevée à Boston dans la foi catholique, elle a néanmoins préféré, pour apprendre à chanter, fréquenter les chorales des temples baptises où se pressait la communauté noire. Elle a un timbre magnifique, entre blues et soul, ce qui lui a valu des invitations à chanter en première partie de Bob Dylan et des Rolling Stones. 

Le Tedeschi Trucks Band sera à l’Olympia à Paris le 2 avril prochain. Si vous pouvez vous y rendre, allez-y, il paraît que c’est une vraie fête sur scène. Il y a tous les styles de musiques qui cohabitent, il y a de l’improvisation et beaucoup de générosité. Susan Tedeschi, dans une interview récente qu’elle a donnée à un site qui s’appelle Jambase, donne peut-être une clé de cette complicité scénique. Je la cite : « Beaucoup de groupes ne se retrouvent ensemble que sur scène. Nous, non. On mange ensemble, on fait notre gym ensemble, on écoute de la musique ensemble, on fait même nos lessives ensemble ». Une dernière chose à signaler : le dernier album du Tedeschi Trucks Band, Signs, a été enregistré sur bande magnétique, analogique.

  • Tedeschi Trucks Band : « Strengthen What Remains » extrait de l’album « Signs » 
  • Julia Jacklin : « Head Alone » extrait de l’album « Crushing » 
  • Aldous Harding : « The Barrel - Edit » single 
  • Better Oblivion Community Center : « Dylan Thomas » extrait de l’album « Better Oblivion Community Center » 
  • Cass McCombs : « Estrella » extrait de l’album « Tip of the Sphere » 
  • Robert Forster : « Remain » extrait de l’album « Inferno » 
  • Howe Gelb : « A Thousand Kisses Deep » (featuring M. Ward) single 
  • Michael Chapman : « It’s Too Late » extrait de l’album « True North » 
  • Kel Assouf : « Tamatant » extrait de l’album « Black Tenere » 
  • Jessica Pratt : « This Time Around » extrait de l’album « Quiet Signs » 
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.