Fats Domino a dépassé les frontières raciales avec sa musique, et a influencé de nombreux musiciens, la preuve ce soir avec Michka Assayas !

Fats Domino pendant une émission à la télévision, vers 1958.
Fats Domino pendant une émission à la télévision, vers 1958. © Getty / Michael Ochs Archives / Intermittent

"(...)« Little Bitty Pretty One », écrit et interprété en 1958 par _Bobby Day_. Encore une production de la Nouvelle Orléans. Enregistrée précisément au studio J&M de Cosimo Matassa. Ingénieur du son et réalisateur artistique, c’est lui qui a enregistré, avec une remarquable équipe de musiciens dirigée par Dave Bartholomew, tous les chanteurs qui comptaient alors dans la ville : Fats Domino, Little Richard et tant d’autres. Y compris, bien sûr, ceux de passage. Ils étaient nombreux à se faire envoyer là par leurs maisons de disques, parce que ce son et ce rythme particuliers de la Nouvelle-Orléans étaient inimitables. Et c’étaient ceux du rock’n’roll. Avant de devenir d’ailleurs, par ricochet, ceux du ska puis du reggae naissant dans la proche Jamaïque. Bobby Day, l’auteur et l’interprète de cette chanson, « Little Bitty Pretty One », un Texan qui s’était lancé comme compositeur et chanteur à Los Angeles, est resté dans la postérité pour une raison unique : sa composition de 1958 « Rockin’ Robin », le rouge-gorge qui se balance, a été reprise, quatorze ans plus tard, en 1972, par un très jeune Michael Jackson, au sein de sa famille chantante, les Jackson Five, fournissant à celui-ci un de ses premiers succès(...)"

  • Paul McCartney : « Ain’t That a Shame » extrait de l’album « Snova v SSSR » 
  • Joe Tex : « You Little Baby Faced Thing » extrait de la compilation Artistes divers « 100 Greatest Rock’n’roll Hits » 
  • Little Richard : « Bama Lama Bama Loo » extrait de l’album «The Very Best of Little Richard » 
  • Lloyd Price : « Lawdy Miss Clawdy » extrait de l’album « Mr. Personality – Million Sellers and More » 
  • Bobby Day : « Little Bitty Pretty One » extrait de la compilation Artistes divers « 60’s Class’n’Tip Pop, Vol. 3 » 
  • Frankie Ford : « Sea Cruise » extrait de la compilation Artistes divers « Pop & Oldies One Hit Wonders » 
  • John Fred & His Playboy Band : « Judy in Disguise » extrait de l’album« Judy in Disguise » (remasterisé) 
  • Lee Dorsey : « Ya Ya » extrait de l’album « The Essential Lee Dorsey » 
  • Benny Spellman : « Fortune Teller » extrait de la compilation Artistes divers « Finger Poppin’ and Stompin’ Feet - 20 Classic Allen Toussaint Productions for Minit Records 1960-1962 » (remasterisé en 2002) 
  • Eddie Bo : « Every Dog Has Its Day » extrait de l’album « New Orleans R&B Legend » 
  • Smiley Lewis : « I Hear You Kncking » extrait de l’album « I Hear You Knocking » 
  • Fats Domino : « Whole Lotta Loving » extrait de l’album « Greatest Hits - Walking to New Orleans » (remasterisé en 2002) 
  • Bobby Charles : « Preacher’s Daughter » extrait de la compilation Artistes divers « Essential Louisiana R & B » 
  • Aaron Neville : « Tell It Like It Is » extrait de l’album « Tell It Like It Is - The Parlo Years » 
  • Ray Charles : « Feelin’ Sad » extrait de l’album « The Genius Sings the Blues »
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.