Ce soir, Michka Assayas vous emmène dans le vaste monde du blues et, avec pour commencer, quelques vétérans qui ont la fièvre.

Delicate Steve en concert le 15 juillet 2017 à Ottawa, Canada.
Delicate Steve en concert le 15 juillet 2017 à Ottawa, Canada. © Getty / Mark Horton

Delicate Steve a repris avec Wayne Kramer un classique des MC5, « American Ruse ». 

C’est Pat Carney des Black Keys qui a réalisé cet enregistrement dont les recettes liées à la diffusion seront versées à une association dont s’occupe Kramer et qui s’appelle Jail Guitar Doors. Son but est de procurer des guitares à des prisonniers pour qu’ils acquièrent un mode d’expression non-violent qui leur permette de gagner l’estime d’eux-mêmes, dont on est, bien sûr, complètement dépourvu quand on est incarcéré. Une question que Kramer connaît bien puisqu’il a passé deux ans en prison pour trafic de cocaïne. 

Seasick Steve : « Hate da Winter » extrait de l’album « Can U Cook? » 

Delicate Steve : « American Ruse (featuring Wayne Kramer) » single 

The Aints! : « Red Aces » extrait de l’album « The Church of Simultaneous Existence » 

Zeal & Ardor : « Servants » extrait de l’album « Stranger Fruit » 

YOB : « Original Face » extrait de l’album « Our Raw Heart » 

Amos Lee : « Crooked » extrait de l’album « My New Moon » 

John Hiatt : « Poor Imitation of God » extrait de l’album « The Eclipse Sessions » 

Joe Strummer & the Mescaleros : « Coma Girl » extrait de la compilation « Joe Strummer 001 » 

Dean Wareham vs. Cheval somber : « Wayfaring Stranger » extrait de l’album « Dean Wareham vs. Cheval sombre » 

Low : « Poor Sucker » extrait de l’album « Double Negative » 

Nick Cave & the Bad Seeds : « Distant Sky - Live in Copenhagen » EP « Distant Sky - Live in Copenhagen » 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.