Toutes les bonnes choses ont une fin, c'est vrai, et de circonstance pour Very Good Trip pour cette semaine, mais ce n'est que pour mieux revenir bien sûr !

Portrait du groupe "Moderat", (Sebastian Szary, Sascha Ring et Gernot Bronsert), à Brighton, le 7 avril 2016.
Portrait du groupe "Moderat", (Sebastian Szary, Sascha Ring et Gernot Bronsert), à Brighton, le 7 avril 2016. © Getty / Will Ireland / Future Music Magazine

"A New Error", un titre aussi puissant que mélancolique qui remonte à l’année 2009, signé par un trio berlinois légendaire à Berlin, Moderat. Une entrée en matière pour un Very Good Trip spécial sur France Inter consacré à l’électro berlinoise. 

Je vais être extrêmement franc avec vous. Je m’y connais très peu et même carrément pas du tout dans ce domaine. Mais j’ai la chance d’avoir un fils qui est plongé là-dedans depuis plus de dix ans et qui m’a fait découvrir deux ou trois choses. 

Alors à Berlin est née il y a près de vingt ans déjà déjà ce qu’on appelait au début la techno minimale, ou minimale tout court. Une techno dont l’enveloppe et les nappes sonores sont bien plus douces que ce qu’on désignait jusque là comme techno. Cette musique s’est mise à accueillir aussi des craquements, bruits de fond, sons de soufflerie. 

Le pionnier en a été le Canadien Richie Hawtin. C’est dans deux célèbres boîtes de nuit que la minimale a pris son essor, le Panorama Bar et le Berghain. Ancienne centrale électrique, le Berghain a accueilli dès 2004 les plus grands DJ de la scène techno et a la réputation d’avoir le meilleur sound system d’Europe. 

Voici la description qu’un journaliste de Libération en a donnée alors : "À l’intérieur du Berghain de très jeunes gens dansent très vite grâce à des substances. Partout on se roule des pelles avec des langues confites à l’alcool. Certains titubent sous les plafonds hauts ; il faut éviter les plaques de vomi. Les photos sont interdites, on comprend pourquoi ".

  • Moderat : « A New Error » extrait de l’album « Moderat » 
  • Apparat : « HEROIST » extrait de l’album « LP5 » 
  • Trentemøller : « Take Me Into Your Skin » extrait de l’album « The Last Resort » 
  • Solomun : « Kackvogel - Original Mix » single 
  • Héctor Oaks : « As We Were Saying » single 
  • Robag Wruhme : « Pnom Gobal » extrait de l’album « Thora Vukk » 
  • Ricardo Villalobos : « Enfants (chants » » single 
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.