Cadeau dans Very Good Trip, ce soir : les cinq Irlandais sont sur le sol français avec leur nouvel album "A Hero's Death"... Fontaines D.C. en exclusivité pour France Inter, un concert présenté par Michka Assayas en direct et en public du studio 104 de la Maison de la Radio.

Le groupe irlandais Fontaines D.C.
Le groupe irlandais Fontaines D.C. © Ellius Grace / Partisan Records

Le groupe irlandais Fontaines D.C. composé du chanteur et auteur, Grian Chatten, des guitaristes Carlos O'Connell et Conor Curley, du bassiste Conor Deegan III et du batteur Tom Coll, est originaire de Dublin, comme l'indique "DC" pour Dublin City.  "Fontaines", est inspiré du personnage Johnny Fontane, le crooner du film Le Parrain de F. Ford Coppola.

FONTAINES D.C. en concert sur France Inter
FONTAINES D.C. en concert sur France Inter / © FDC Vinters - Pooneh Ghana

Leurs racines : Irlande & poésie

On pourrait les confondre avec des amis d'enfance de longue date. Ils se sont rencontrés dans une école de musique à Dublin en partageant leurs notes et leur amour de la poésie... une sorte de "gentil gang à l'ancienne". Liés à Jack Kerouac et à d'autres écrivains de la Beat Generation, le groupe explore, dans leurs compositions originelles, une forme assez brute, quasi expérimentale.

Les racines de Fontaines D.C. sont plus littéraires que musicales, les cinq rêvant d'écrire un jour un livre de poésie collaboratif, ce qui fut fait. Deux recueils de poésie ont été publiés : Vroom et Winding, le second recueil plus inspiré par les poètes irlandais. 

Les cinq garçons secouent les clubs de Dublin, et après plusieurs singles, Liberty Belle, Hurricane Laughter, Chequeless Reckless..., ils signent avec Partisan Records fin 2018 et préparent un premier album.

▷ Fontaines D.C. : Liberty Belle, le premier single

Profession : Punks irlandais énervés et talentueux

Dogrel, le premier album, est un clin d'oeil à la poésie populaire irlandaise dont le groupe se revendique. Le Doggerel (de l'anglais dog) est caractérisé par un langage cru et une prose libre. L'album, qui sort au printemps 2019, exprime l'Irlande à chaque chanson sur fond de politique et de peinture sociale. Les Dublinois s'abreuvent aux sillons des grands aînés, comme The Wire ou The Fall et n'hésitent pas à faire écho à The Pogues, tant admirés, dans de poignantes chansons à boire pour noyer le désespoir. Son brut, guitares en cavale avec le chant vibrant à l'accent irlandais de Grian Chatten.

Très vite encensé par la critique : "Le plus convaincant du rock britannique depuis le premier Artic Monkeys" (Libé), "En marche vers l'Olympe" (Rolling Stone), "Un premier album incandescent" (Le Monde), Fontaines D.C. devient un phénomène international. Une succession de titres "énervés" les emmènent en tournée aux quatre coins du monde dans plus de cinquante villes européennes et américaines. Tournée sold out.

"A Hero's death", l'album attendu

▷ Les cinq irlandais sont revenus cet été avec le premier single A Hero's death du nouvel album.

Life ain't always empty... La vie n'est pas toujours dénuée de sens / That was the year of the sneer now the real thing's here... Avant c'était de la rigolade, maintenant c'est du sérieux.

L'album A Hero's death sort le 31 juillet 2020 (Partisan Records / Pias). Le titre s'inspire deThe Hostage, pièce de théâtre de l'écrivain et membre de l'IRA, Brendan Behan, dans lequel un personnage dit : "Vous guettez tous la mort du héros". Grian Chatten ajoute : "Une façon de répondre aux attentes à notre sujet".

La pochette de l'album représente la statue en bronze du guerrier Irlandais Cúchulainn, mi-humaine, mi-divine dans la mythologie celtique, qui se tient à Dublin et symbolise la force surhumaine du guerrier qui a défendu l'Ulster dans de nombreuses batailles. 

Une nouvelle identité

Hormis ce double symbole lié à Dublin et l'Irlande, le groupe a beaucoup voyagé en 2018-2019 et a élargi ses horizons, ce qui apporte une évolution majeure à ce nouvel album plus intime et plus sombre mais aussi moins agressif, enregistré avec Dan Carey aux manettes dans son studio londonien. Des influences musicales comme The Beach Boys pour certaines harmonies vocales mais Grian Chatten évoque aussi Leonard Cohen dans Love is the Main Thing.

Ils ont sculpté un album avec des titres "pêchus" et des riffs rocks sur Hero's death, Televised mind, Living in America, Lucid Dream ... et des temps calmes avec plusieurs ballades mélodiques telles que You said, la ballade enfantine Sunny ou Oh Such a Spring, moment poétique hors du temps.

Cet album est la confirmation du talent réel du quintet mais aussi de la recherche d'une diversité musicale. Grian Chatten et sa bande sortent de la case post punk dans laquelle on les avait rangés un peu vite, une étiquette qui ne leur convient pas vraiment... A la recherche d'une nouvelle identité, celle qui est la leur.

▷ La première chanson de l'album "I Don’t Belong" (to everyone)... en playlist Inter.

Mourir pour une cause, une cause, une cause / Un sourire s'est glissé sur mes lèvres / Sur un visage si vrai / Je suis toujours prêt à parler / Et c'est grâce à toi / Je n'appartiens à personne - I don't wanna belong to anyone, je ne veux appartenir à personne...

▷ 🎧   ECOUTER & VOIR I Fontaines D.C. dévoile la vidéo du prochain titre A Lucid Dream 

Michka Assayas présente le concert de Fontaines D.C. en direct du studio 104 ce soir... avant leur départ pour une grande tournée britannique et européenne en 2021. Quelques dates françaises :  Lyon - Transfer Festival le 12 mars, Aéronef de Lille le 29 mars et enfin l'Olympia à Paris le 1er avril !

Aller plus loin

▷ Le nouvel album A Hero's death (Partisan Records / Pias).

▷ Suivez Fontaines D.C. sur le site officiel, Youtube, Facebook, Instagram, Twitter 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.