Dans Very Good Trip, suite du bilan musical de l'année dernière, avec cette fois-ci du folk et sons traditionnels et pas avec des "vieux".

Orville Peck, musicien country en concert à Scala le 28 octobre 2019 à Londres.
Orville Peck, musicien country en concert à Scala le 28 octobre 2019 à Londres. © Getty / Burak Cingi / Redferns

Orville Peck se revendique comme un chanteur country gay et marginal. La chanson qu’on vient d’entendre évoque d’ailleurs la virée dans le désert de deux garçons en route vers Las Vegas, peut-être deux fugitifs recherchés par la police. C’est très cinématographique. 

Orville Peck dit avoir été marqué par, je le cite, le côté flamboyant et théâtral des stars de la country. Il pense à Dolly Parton, bien sûr, à ses robes incrustées de verroterie mais aussi à l’aspect volontiers mélodramatique des chansons propres à la musique country. 

Des chansons parfois désespérées, voire carrément tragiques, incarnées par des interprètes qui ne l’étaient pas moins. Ça court de la star féminine des années cinquante au parcours brisé par un accident mortel, Patsy Cline, à Roy Orbison dont les éternelles lunettes noires étaient aussi une sorte de masque. Tout ce que dit Orville Peck de son histoire personnelle, c’est que se découvrir gay a été pour lui, dans son milieu, un apprentissage de la solitude et de la marginalité.

  • Orville Peck : « Dead of Night » extrait de l’album « Pony » 
  • Adia Victoria : « Different Kind of Love » extrait de l’album « Silences » 
  • Jenny Lewis : « Wasted Youth » extrait de l’album « On the Line » 
  • Jake Xerxes Fussell : « The River St Johns » extrait de l’album « Out of Sight » 
  • Rhiannon Giddens with Francesco Turrisi : « Ten Thousand Voices » extrait de l’album « There Is No Other » 
  • Aldous Harding : « The Barrel - Edit » single 
  • Jesca Hoop : « Free of the Feeling » (featuring Lucius) extrait de l’album « STONECHILD » 
  • Angelo De Augustine : « You Needed Love, I Needed You » extrait de l’album « Tomb » 
  • Vampire Weekend : « Harmony Hall » extrait de l’album « Father of the Bride » 
  • Devendra Banhart : « Memorial » extrait de l’album « Ma » 
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.