Ce soir, la voix de quelques tatoués et autres furieux du rock de 2017. Oui, il a encore une âme et elle est parfois convulsive.

Sepultura le 9 mai 2015 à Las Vegas
Sepultura le 9 mai 2015 à Las Vegas © Getty / Steven Lawton/FilmMagic

"Sepultura est originaire d’un État pauvre du sud-est du Brésil, au nord de Rio, le "Minass Jé’raïss". Il occupe depuis sa naissance voici une trentaine d’années une place tout à fait à part au sein du metal. C’est un des groupes phares de ce qu’on appelle le metal, jusque là vous suivez j’espère, le thrash metal -T H R A S H-, le metal qui lamine, on y a consacré une émission spéciale à l’occasion de la sortie du dernier album de Metallica, il y a un peu plus de trois mois. Il a aussi été assimilé à un sous-genre qu’on appelle le death metal , le metal de la mort, qui se caractérise par ces voix gutturales et paroxystiques, qui semblent extraites de films d’horreur"

  • Frank Carter and the Rattlesnakes « Lullaby » album « Modern Ruin »
  • IDLES « Mother » single
  • Sepultura « Iceberg Dances » album « Machine Messiah »
  • Gallows « Desolation Sounds » album « Desolation Sounds »
  • Crystal Fairy « Crystal Fairy » album « Crystal Fairy »
  • Pulled Apart by Horses « Hotel Motivation » single
  • Sleaford Mods « Carlton Touts » album « English Tapas »
  • The Moonlandingz « Man in Me Lyfe » EP « The Moonlandingz EP »
  • Ron Gallo « Young Lady, You’re Scaring Me » album « Heavy Meta »
  • The Jesus and Mary Chain « Amputation » single
  • Sundara Karma « Be Nobody » album « Youth Is Only Ever Fun in Retrospect »
  • Duke Garwood « Sleep » album « Garden of Ashes »
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.