Ce soir, dans Very Good Trip toujours la chaleur de la musique live, en petit comité, pour commencer.

Portrait de l’auteur-compositeur-interprète américain, Kurt Cobain, co-fondateur du groupe Nirvana à New York en 1990.
Portrait de l’auteur-compositeur-interprète américain, Kurt Cobain, co-fondateur du groupe Nirvana à New York en 1990. © Getty / Kevin Mazur / WireImage

Les applaudissements d’un public choisi, un petit comité, composé en partie des amis du groupe Nirvana, réunis autour des musiciens un soir de novembre 1993 dans un studio de Manhattan - à New York, évidemment - où la chaîne MTV avait installé ses équipes et caméras. Afin d’enregistrer et filmer un numéro spécial de la série « Unplugged », unplugged comme débranché, très populaire dans ces années-là. 

Un an auparavant, Eric Clapton avait ainsi relancé une carrière enlisée en se prêtant au jeu de la série, qui exigeait le recours exclusif à des instruments acoustiques, à l’amplification réduite. Quelques mois après la mort tragique de son petit garçon de quatre ans, Clapton était apparu dans cette ambiance intime comme un autre homme, transcendé : il avait notamment chanté une version extraordinaire de la chanson « Layla ». 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L’album que Eric Clapton avait tiré de ce concert privé avait obtenu six Grammy awards. Il reste un des albums live les plus vendus et écoutés au monde. C’est aussi le cas de celui de Nirvana, sorti, lui, fin 1994, soit six mois à peine après le suicide de Kurt Cobain, sous le titre de MTV Unplugged in New York. Et sur lequel, comme beaucoup de passionnés, je m’étais précipité dès sa sortie. La chanson qu’on vient d’entendre, « About a Girl », est celle par laquelle débutait le concert. Un choix qui, comme on dit, annonçait la couleur.

« About a Girl » est une chanson qui figurait dans « Bleach », le premier album de Nirvana, sorti en 1989. Et qui détonnait par rapport à l’ensemble : nerveuse, oui, elle l’était mais très mélodieuse, et on aurait dit une chanson des Beatles de la première période interprétée par le groupe REM, auquel faisaient beaucoup penser, parfois, certaines chansons de Nirvana. 

La semaine dernière, on a beaucoup parlé de Dave Grohl, enfin, on l’a écouté, surtout, Dave Grohl qui fut le batteur de Nirvana, avant de créer le groupe Foo Fighters. « About a Girl » est la chanson de « Bleach » que préférait Grolhl, qui ne s’était alors pas encore joint au groupe. Comme il l’a dit, brusquement, dans cet album grunge, surgissait une chanson pop. Lui trouvait ça génial, c’était son goût. En revanche, la communauté underground qui se reconnaissait dans le mouvement grunge ne s’y retrouvait pas trop. 

Cobain avait en fait l’esprit de contradiction : quand, grâce à « Smells Like Teen Spirit », Nirvana était soudainement devenu en 1992 le groupe à la mode, diffusé sur toutes les radios, il avait souhaité enregistrer l’album le plus violent possible, In Utero, au son brutal, hérissé de cris et d’aspérités. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Et, après ça, autre virage à cent quatre vingt degrés : pour sa prestation à l’émission MTV Unplugged, Cobain est assis. Le plateau est décoré de bouquets de fleurs, il a convié un autre guitariste, Pat Smear, et ses deux copains, les frères Curt et Cris Kirkwood, du groupe Meat Puppets, dont le grand public n’a jamais entendu parler. Il y a aussi une violoncelliste.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Cobain, très sobre, chante une mélodie de David Bowie, « The Man Who Sold the World », interprétation magique, et reprend un vieux blues dont, là aussi, il livre une interprétation déchirante, « Where Did You Sleep Last Night ». 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

J’ai eu la chance de voir Nirvana, c’était aux Transmusicales de Rennes en 1991, j’y suis allé spécialement pour eux, c’était l’ultime chance de les entendre dans une salle à dimension humaine, parce qu’on savait que ça allait devenir énorme et c’est devenu énorme. Je me rappelle que le groupe était très bon mais fatigué et, d’ailleurs, c’est une image qui m’est restée, à la fin, je ne sais plus si c’était Novoselic ou Grohl, mais, à la fin du concert, l’un des deux a sorti Cobain de scène dans ses bras, comme un enfant qu’il fallait mettre au lit.

Nirvana : « About a Girl - Live » extrait de l’album « MTV - Unplugged in New York » 

Jeff Buckley : « Last Goodbye » Live Acoustic at On Air Azabu Studios, Tokyo, Japan - Jan 1995 » EP « Last Goodbye »

Morrissey : « Jack the Ripper - Live » extrait de l’album » Beethoven Was Deaf » 

Tom Waits : « Goin’ Out West - Tulsa - 06/25/08 » extrait de l’album « Glitter and Doom Live » (Remastered) 

Nick Cave & the Bad Seeds : « From Her to Eternity - Live » extrait de l’album «  Live Seeds » 

U2 : « I Will Follow - Live » extrait de l’album « Under a Blood Red Sky » 

Oasis : « Acquiesce - Live at Wembley Stadium, July 2000 » extrait de l’album « Familiar to Millions » 

LCD Soundsystem : « Get innocuous! -live at madison square garden » extrait de l’album «  the long goodbye -lcd soundsystem live at madison square garden » 

Daft Punk : « Television Rules the Nation/ Crescendolls » extrait de l’album « Alive 2007 » 

Beyoncé : 

  • « Crazy in Love - Homecoming Live » extrait de l’album « HOMECOMING: THE LIVE ALBUM » 
L'équipe
Thèmes associés