Pour se détendre, pour rêver, s'évader, Very Good Trip vous a préparé une programmation musicale à écouter tranquillement bien installé chez soi. Rassurez-vous, il y en aura pleins d'autres.

La chanteuse et compositrice Sinéad O'Connor en concert à l'O2 Shepherd's Bush Empire le 16 décembre 2019 à Londres, en Angleterre.
La chanteuse et compositrice Sinéad O'Connor en concert à l'O2 Shepherd's Bush Empire le 16 décembre 2019 à Londres, en Angleterre. © Getty / Gus Stewart / Redferns

Forcément, il y en a parmi vous qui ont dû se dire : mais oui  je connais cette voix. Celle de l’Irlandaise Sinéad O’Connor, qui a fait cette année le retour le plus inattendu qui soit. Parce qu’elle revient de loin, de très très loin. 

Alors, cette chanson, déjà, « Trouble in the World », est la reprise d’un gospel que chantait, il y a soixante ans, déjà une des plus grandes interprètes du genre, Mahalia Jackson. 

Un hymne qui annonce la fin des souffrances dans un au-delà où régnera la justice. Il avait accompagné le mouvement antiségrégationniste, en faveur des droits civiques pour les Noirs américains, et qui, déjà, avait déchiré la société aux Etats-Unis. 

Cette reprise est le premier enregistrement que diffuse Sinead O’Connor depuis 2016. La chanson figurera dans un album à paraître on ne sait pas quand, peut-être pas avant 2022. Mais Sinéad O’Connor a ressenti une sorte de nécessité : la diffuser en soutien à l’association « Black Lives Matter », à laquelle tous les droits de diffusion de cette chanson vont être versés. 

Un geste qui a d’autant plus de valeur que Sinéad O’Connor vit aujourd’hui très modestement en Irlande à Bray, une lointaine banlieue de Dublin, dans un ancien bed and breakfast où elle se chauffe avec un poêle à bois pour faire des économies. 

Elle l’a avoué à une journaliste du Washington Post venue lui rendre visite à la fin de l’hiver dernier, juste avant le début du confinement : elle possédait alors moins de dix mille euros sur ses comptes bancaires, et tout ce qu’elle avait mis de côté grâce à ses succès d’autrefois a fondu. Elle a ainsi dû céder récemment les droits de ses quatre premiers albums à la compagnie Universal pour ne pas se retrouver dans une situation de banqueroute personnelle. 

  • Sinéad O’Connor : « Trouble of the World » single 
  • Adrianne Lenker : « zombie girl » extrait de l’album « songs » 
  • Taylor Swift : « Cardigan » extrait de l’album « folklore » 
  • Jeff Tweedy : « Bad Day Lately » extrait de l’album « Love Is the King » 
  • Grandaddy : « Underneath the Weeping Willow – Piano Version » single 
  • VanWyck : « The Garbagemen » extrait de l’album « God Is in the Detour » 
  • Sylvie Simmons : « Not in Love » extrait de l’album « Blue on Blue » 
  • Pomme : « Je sais pas danser » extrait de l’album « les failles cachées » 
  • Nana Adjoa : « I Want to Change » extrait de l’album « Big Dreaming Ants » 
  • Sun Kil Moon : « Lemon Balm » single 
  • Michael J Sheehy : « Turn Back for Home » extrait de l’album « Distance Is the Soul of Beauty »
L'équipe
Thèmes associés