Une heure de pure joie, vous allez l’entendre ! Mais avant, Michka Assayas vous propose un petit préambule.

Aretha Franklin, chanteuse auteure-compositrice américaine de gospel, soul, funk, rhythm and blues et jazz, et musicienne en 1994.
Aretha Franklin, chanteuse auteure-compositrice américaine de gospel, soul, funk, rhythm and blues et jazz, et musicienne en 1994. © Getty / Leon Morris / Redferns

« Sit Down and Cry », une interprétation d'Aretha Franklin, qui s’accompagne au piano, très proche du gospel qu’on célèbre ce soir sur France Inter. 

Une chanson qui figure dans un album de 1970 du nom de « This Girl’s in Love with You », enregistré avec ces merveilleux musiciens de l’Alabama que Jerry Wexler, des disques Atlantic, était allé pêcher dans la petite ville de Muscle Shoals. La chanson, signée Clyde Otis, un compositeur noir du sud, entre soul et country, dont Elvis avait repris des chansons, est une énième variation sur les thèmes vers lesquels Aretha Franklin se trouvait toujours aimantée : la femme bafouée, qui se retrouve face à un menteur qui la fait pleurer, qui l’aurait cru, alors qu’il ne sortait de sa bouche que du miel, etc., etc. 

Enfin en tout cas, Aretha Franklin a toujours un remède : elle s’installe au piano, elle ferme les yeux, et chante son désir de consolation qui, pour elle, passe par l’amour de Dieu. 

Devant les fidèles de la New Temple Missionary Baptist Church de Los Angeles, l’église missionnaire baptiste du Nouveau Temple, ces cultes se donnent toujours des titres ronflants, accompagnée par les musiciens et les choristes du révérend James Cleveland, Aretha lance des ondes bienfaisantes sur son public, elle les berce, les soulève, leur fait oublier tous leurs chagrins. C’est le pouvoir de guérison de la voix humaine, personnellement j’y ai toujours cru et sur moi ça marche, sinon je peux vous dire que je ne ferais pas cette émission sur France Inter.  Alors, c’est extraordinaire, prêtez l’oreille, à presque chaque parole de Aretha, la congrégation réagit, crie, répond au chœur. Ce n’est pas un concert mais une cérémonie de thérapie collective à laquelle tout le monde participe. Et vous aussi, bien sûr, vous pouvez, bien sûr.

Cette émission est une rediffusion du 6 septembre 2018, pour écouter, réécouter Very Good Trip, cliquez ici 

En janvier 1972, Aretha Franklin enregistre un album live dans une église intimiste du quartier de Watts à Los Angeles. Le disque de ce concert mythique, "Amazing Grace" devient l’album de Gospel le plus vendu de tous les temps. Après la disparition de la reine de la soul, un film documentaire resurgit révélant le concert de la diva lors d'un service religieux à Watts les 13 et 14 janvier 1972 au New Temple Missionary Baptist Church. Réalisé par Sydney Pollack, dans le cadre d'un projet d'accompagnement du double album de Amazing Grace, le film n'avait jamais été rendu public, pour des raisons techniques et juridiques.[...]. 

Grâce au travail du producteur Alan Elliott, il est désormais possible de voir du 6 au 10 juin, exclusivement au cinéma, l'artiste chanter dans les allées de l'église du révérend James Cleveland reprise en chœur par la chorale gospel et les fidèles du temple baptiste de Los Angeles du 6 au 10 juin.

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.