Le quatorzième opus de U2, "Songs Of Experience", est sorti ces derniers jours. Un nouvel album engagé et engageant. Michka Assayas se charge de nous raconter.

U2 pendant leur tournée mondiale "The Joshua Tree Tour 2017", le 20 juin 2017 à Landover, Maryland.
U2 pendant leur tournée mondiale "The Joshua Tree Tour 2017", le 20 juin 2017 à Landover, Maryland. © Getty / Paul Morigi

"(...)Des chants de l’expérience qui succèdent, c’était prévu, aux chants de l’innocence, l’album « Songs of Innocence », paru en 2014. Un album dont le contenu avait été en grande partie, hélas, occulté par une opération qui avait fait beaucoup parler d’elle, pas tellement en bien, d’ailleurs : la distribution gratuite, par la compagnie Apple, à tous ses abonnés du service iTunes, de l’album en question, sous format numérique, évidemment. Dans « Songs of Innocence », U2 poursuivait un effort passionné que le groupe avait entamé au début du nouveau siècle : un élan pour retrouver l’innocence perdue de ses débuts, situés dans la première moitié des années 80. Ce temps où U2 lançait des hymnes exaltés en défi au cynisme ambiant. Des hymnes comme « Sunday Bloody Sunday » ou « Pride, in the Name of Love ». Innocents, oui, mais pas naïfs : dans leurs chansons, Bono et U2 abordaient la violence, la douleur et l’injustice régnant autour d’eux. Ils savaient de quoi ils parlaient dans une Irlande où les plaies de la guerre civile étaient encore ouvertes. Ils appuyaient là où ça faisait mal, oui, mais, jamais pour se complaire dans la désolation et les récriminations. Au contraire, c’était pour affirmer qu’il y avait forcément un espoir, une lumière capable de déchirer les ténèbres, un espoir de réconciliation collective et, même, d’amour universel. En tout cas, cet effort de U2 pour revenir à cette fougue des premières années n’a pas toujours été compris, encore moins apprécié. Alors, cette fois, une page se tourne. Dans cette nouvelle série de chansons, que U2 appelle chants d’expérience, Bono et The Edge, dans leurs paroles, abordent un domaine dans lequel ils n’ont jamais été franchement à l’aise : l’intime.(...)"

  • U2 : « Lights of Home (St. Peter’s String Version) » extrait de l’album « Songs of Experience » 
  • Noel Gallagher’s High Flying Birds : « It’s a Beautiful World » extrait de l’album « Who Built the Moon? » 
  • Paul Weller : « Woo Sé Mama » extrait de l’album « A Kind Revolution » 
  • Robert Finley : « Get It While You Can » extrait de l’album « Goin’ Platinum! » Sheer Mag : « Just Can’t Get Enough » extrait de l’album « Need to Feel Your Love » 
  • Tracy Bonham : « Mother Mother » extrait de l’album « Modern Burdens » 
  • SZA : « 20 Something » extrait de l’album « Ctrl » 
  • Steve Lacy : « Dark Red » extrait de l’album « Steve Lacy’s Demo » 
  • Kendrick Lamar : « XXX (featuring U2) » extrait de l’album « Damn. » 
  • Elbow : « Grounds for Divorce » extrait de la compilation « The Best of (Deluxe) » 

U2 : 

  • « You’re the Best Thing About Me (U2 vs. Kygo) » extrait de l’album « Songs of Experience » 
  • « Love Is All That We Have Left » extrait de l’album « Songs of Experience » 
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.