Les soirées se suivent et ne se ressemblent pas avec Michka Assayas, tant mieux! A découvrir, un label qui a marqué l'histoire de la musique actuelle.

The Rapture au Festival de musique et d'arts de la vallée de Coachella le 18 décembre 2012.
The Rapture au Festival de musique et d'arts de la vallée de Coachella le 18 décembre 2012. © Getty / Gabriel Olsen/Contributeur

"(...)Au commencement, il y a eu Death from Above, DFA, la "Mort venue d’au-dessus de nos têtes", on pourrait dire, le slogan de l’Air Force, l’aviation militaire américaine. Drôle d’étiquette pour appeler une maison de disques indépendante. C’était en septembre 2001, il y a juste seize ans, le mois des deux avions lancés contre les tours jumelles. Un hasard macabre qui a fait préférer DFA à Death from Above. Le banlieusard James Murphy était un guitariste raté de trente ans, passé tardivement par l’université où il avait étudié la littérature, devenu un excellent ingénieur du son. À New York, en 2000, il avait rencontré un Anglais, Tim Goldsworthy, cofondateur Mo’Wax, une étiquette qui diffusait des disques de trip-hop. Les deux hommes ont alors décidé de faire affaire ensemble, associés à un organisateur d’événements, Jonathan Galkin, et ont lancé DFA, permettant de réunir, entre autres, l’exubérance new-yorkaise et une certaine mélancolie froide britannique, la passion de Murphy, de David Bowie à New Order. Aujourd’hui, DFA est une compagnie riche de plusieurs centaines de références, singles, albums, remixes, c’est une vaste galaxie qu’on n’aura jamais fini d’explorer. En 2003, le succès est arrivé grâce à ce titre, « House of Jealous Lovers », dont l’ambiance, dominée par des percussions débridées, rappelait un peu les enregistrements des B-52’s une vingtaine d’années auparavant. Le groupe, new-yorkais, aux racines punk, et même gothiques, étrangement, s’appelait The Rapture, l’Extase.(...)".

  • LCD Soundsystem : « Tonite » extrait de l’album « American Dream »
  • The Rapture : « House of Jealous Lovers » extrait de l’album « Echoes »
  • N.E.R.D. : « She Wants to Move (DFA Remix) »
  • Fischerspooner : « Emerge – DFA Version » Single « Emerge »
  • The Juan Maclean : « Give Me Every Little Thing (Radio Edit) » single
  • LCD Soundsystem : « Give It Up » extrait de l’album « LCD Soundsystem »
  • Metro Area : « Orange Alert (DFA Remix) » extrait de la compilation « The DFA Remixes - Chapter One »
  • Nine Inch Nails : « The Hand That Feeds - DFA Mix » extrait de l’album « Every Day Is Exactly the Same » (Remixes) »
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.