Michka Assayas prouve une nouvelle fois que la musique peut se conjuguer au féminin !

Mitski, auteure-compositrice-interprète sur scène, le 22 juillet 2017 à Los Angeles, en Californie.
Mitski, auteure-compositrice-interprète sur scène, le 22 juillet 2017 à Los Angeles, en Californie. © Getty / Scott Dudelson

Elle s’appelle de son nom complet Mitski Miyawaki, elle est de père américain et de mère japonaise. Son album de 2016, qui s’appelait Puberty 2, Puberté 2, c’était le deuxième officiel, même si elle avait commencé très tôt par une autoproduction, à vingt et un ans, a été très remarqué.

C’était un disque plutôt varié. Il y avait pas mal de titres rock’n’roll, de facture classique, aux  sons de guitare saturés et distordus, qui pouvaient rappeler le rock alternatif américain du début des années 90. Je pense aux débuts de Liz Phair en 1993 ou même aux Breeders, qu’animait alors Kim Deal, l’ex-guitariste des Pixies, avec sa sœur jumelle Kelley.

Il y avait quelques ballades aux orchestrations électroniques, aussi, qui prédominent nettement dans ce nouvel album qui s’appelle, je ne sais pas pourquoi, « Be the Cowboy ». Ce qui est agréable chez Mitski, c’est que, dans ses chansons, elle a l’art de la concision. On va rarement au-delà de deux minutes trente et, honnêtement, il y en a qui pourraient en prendre de la graine. 

Elle a l’art de la formule aussi. Dans la chanson qu’on vient d’entendre « Washing Machine Heart », cœur machine à laver, Mitski dit : « Ce soir, je ne porte pas le même rouge à lèvres parce que j’ai l’espoir que tu m’embrasses ». De petites choses comme ça, joliment observées, qui figurent dans son nouvel album, paru cet été, et qui s’appelle Be the Cowboy

  • Mitski : « Washing Machine Heart » extrait de l’album Be the Cowboy 
  • MØ : « Way Down » single 
  • Sophie Hunger : « She Makes President » extrait de l’album Molecules 
  • Kill J : « Strange Fruits of the Sea » single 
  • Smerz : « No harm » extrait de l’album Have Fun 
  • Lykke Li : « sex money feelings die » extrait de l’album so sad so sexy 
  • CHINAH : « Strange Is Better » single 
  • SOPHIE : « It’s Okay to Cry » extrait de l’album OIL OF EVERY PEARL’S UN-INSIDES 
  • Porches : « Goodbye » extrait de l’album The House 
  • John Grant : « Touch and Go » single 
  • Years & Years : « Palo Santo » extrait de l’album Palo Santo 
  • Mitski : « Two Slow Dancers » extrait de l’album Be the Cowboy 
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.