Retour sur les origines rock'n'roll de feu Alain Bashung... et petit tour du monde des guitaristes qui ont inspiré sa oeuvre musicale !

Alain Bashung, en concert au Club Tent (Paleo Festival 2008, Nyon, Suisse)
Alain Bashung, en concert au Club Tent (Paleo Festival 2008, Nyon, Suisse) © Maxppp / Benjamin Lemaire

Ce soir, un grand absent revient nous rendre visite : Alain Bashung... Et plutôt qu’entendre sa voix, on va faire comme s’il était là. On va imaginer que les guitaristes de rock’n’roll, au sens très large, qui l’ont le plus inspiré et qu’il a côtoyés, se sont réunis pour lui. Histoire de le retenir parmi nous. 

Il faut savoir que Link Wray est le premier à avoir utilisé ce qu’on appelle dans le rock, les power chorus,= : accords en puissance, souvent en barré, au son saturé ou distordu, qui sont à la source du métal. Selon la légende, il aurait créé ce son saturé, un effet fuzz avant la lettre, en perçant la membrane du haut-parleur de son ampli avec la pointe d’un stylo. Soit six ans environ avant que l’Anglais Dave Davies, des Kinks, à Londres, ait l’idée de faire la même chose en 1964 avec une aiguille à tricoter. Il faut aussi savoir qu’il a été un des premiers, au début des années 1960, à expérimenter sur le son. Il avait converti un poulailler en studio trois pistes et c’est là qu’il a travaillé l’écho, la réverbération et la distorsion à une époque où tout ça tenait encore du bricolage.

Un autre guitariste que Bashung appréciait beaucoup, on a eu la joie de l’accueillir dans ce studio, c’est le Français Rodolphe Burger, qui interprétait en 1989, avec son groupe Kat Onoma, « Be Bop a Lula », le classique de Gene Vincent, en le distordant un peu et lui apportant des harmonies inattendues. Rodolphe nous l’a ainsi raconté lundi, il avait eu la grande surprise d’apprendre qu’Alain Bashung appréciait beaucoup le deuxième album que Kat Onoma avait publié en 1989, « Stock Phrases ». Sans doute parce que Kat Onoma avait enregistré cet album à Bruxelles, Bashung était persuadé qu’il s’agissait d’un groupe belge. Alors qu’en fait Kat Onoma venait de Strasbourg. Rodolphe Burger a apporté un titre à Bashung en 1998 pour son album Fantaisie militaire, et d’autres collaborations ont suivi, il nous en a parlé avec beaucoup de sensibilité, je vous engage à écouter le podcast du Very Good Trip du lundi 11 mars dernier.

Programmation musicale

  • Link Wray – “Rawhide”
  • Sonny Landreth – “Yokanoma”
  • Kat Onoma – “Be Bop a Lula”
  • Elvis Costello & The Rude 5 – “Hurry Down Doomsday (The Bugs Are Taking Over)”
  • Arto Lindsay – “Simply Are (feat. Ryuichi Sakamoto & Melvin Gibbs)”
  • Michael Brook – “Ultramarine”
  • The Durutti Columun – “Otis”
  • M. Ward – “Right in the Head”
  • Moondog – “Viking 1”
  • Mark Hollis – “The Gift”
  • Bashung – “La Ficelle”
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.