Impossible pour Michka Assayas de dresser une liste exhaustive de la musique électronique, donc, pour ce soir voici une traversée sonore à sa façon, gageons qu'il y reviendra !

Portrait du musicien et producteur anglais d'électronica, Jon Hopkins, photographié dans son studio à Londres, le 28 mars 2018.
Portrait du musicien et producteur anglais d'électronica, Jon Hopkins, photographié dans son studio à Londres, le 28 mars 2018. © Getty / Kevin Lake / Future Music Magazine

Jon Hopkins est un musicien qui va avoir quarante ans cette année et qui a connu un immense succès en 2013 grâce à un album intitulé Immunity, qui a été un événement dans un domaine particulier de la musique électronique qu’on appelle, d’après ce que j’ai appris, l’electronica. 

Alors, je vais être franc avec vous, là je suis clairement hors de ma zone de confort, d’aucuns diraient mon domaine de compétence, et la plupart des musiques que vous allez entendre cette semaine dans Very Good Trip sur France Inter sont issues de zones qu’habituellement je ne vais pas explorer. 

La musique électronique est une des plus populaires au monde aujourd’hui. On peut même dire qu’elle domine le paysage musical mondial parce que, comme chacun peut la constater, il n’est pas un domaine musical qu’elle n’ait pas touché, modifié, altéré, voire métamorphosé, je ne sais pas, des musiques traditionnelles des Balkans aux musiques de film en général, sans parler des rap, hip-hop et R&B actuels, massivement dominés par des compositeurs et producteurs, au sens artistique, unee musique électronique. Mais ce n’est pas pour ça, évidemment, qu’il n’y a pas une spécificité propre à, enfin il faudrait dire aux musiques électroniques.

  • Jon Hopkins : « Everything Connected - Edit » extrait de l’album « Singularity » 
  • Aphex Twin : « T69 collapse » EP « Collapse EP » 
  • Objekt : « 35 » extrait de l’album « Cocoon Crush » 
  • Marie Davidson : « The Psychologist » extrait de l’album « Working Class Woman » 
  • Lucrecia Dalt : « Tar » extrait de l’album « Anticlines »
  • Mark Pritchard : « Come Let Us » (featuring Gregory Whitehead) extrait de l’album « The Four Worlds » 
  • Kelly Moran : « Helix (Edit) » single 
  • Oneohtrix Point Never : « The Station » extrait de l’album « Age of » 
  • Low : « Always Up » extrait de l’album « Double Negative » 
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.