Rodrigo Sánchez et de Gabriela Quintero viennent de sortir un nouvel album très attendu, "Mettavolution". Bien sûr, Michka Assayas vous en dira plus. Il a quand même prévu dans sa programmation d'autres spécialistes de la guitare, à découvrir aussi !

Le groupe, Rodrigo y Gabriela sur scène lors d'un concert donné au Columbia Theatre le 15 avril 2019 à Berlin.
Le groupe, Rodrigo y Gabriela sur scène lors d'un concert donné au Columbia Theatre le 15 avril 2019 à Berlin. © Getty / Frank Hoensch / Redferns

Vous imaginez, un couple de Mexicains expatriés à Dublin, en Irlande, qui jouaient pour récolter trois sous dans la rue la plus passante de la ville, Grafton Street. Et qui, par une sorte de réaction en chaîne, se sont retrouvés à jouer devant des milliers, puis des dizaines de milliers de personnes dans le monde entier. Au point d’être invités, en mai 2010, à la Maison Blanche, à Washington, pour jouer devant le président Obama, qui confia à cette occasion au président mexicain d’alors, Felipe Calderon, présent, qu’il adorait écouter la musique de Rodrigo y Gabriela sur son iPod. À la stupeur de l’homme d’État mexicain, qui ne les connaissait ni d’Eve ni d’Adam. 

Ce qui, au fond, pouvait se comprendre. Rodrigo Sanchez et Gabriela Quintero avaient quitté le Mexique une dizaine d’années auparavant, à la fin des années quatre-vingt-dix, alors qu’ils avaient une petite vingtaine, pour tenter leur chance en Europe. Alors, pourquoi Dublin ? 

Il faut un peu remonter en arrière. Adolescents, Rodrigo et Gabriela s’étaient dragués, encore jeunes adolescents, à Mexico City où ils suivaient un cours de théâtre. Rodrigo avait de longs cheveux noirs graisseux, il prenait des cours de guitare et était passionné de metal. Il a tout de suite impressionné la jeune fille par son sérieux et sa détermination. Il ne fumait pas, ne buvait pas et travaillait assidûment la musique. Pour se rapprocher de lui, Gabriela s’est mise à apprendre la guitare à son tour. Ils ont ainsi créé ensemble, à Mexico, un groupe de thrash metal, Tierra Acida, mais, malgré leurs efforts, ils se sont rendus compte qu’il n’y avait, je cite leurs propos dans une interview, "pas la place pour un groupe de heavy metal professionnel au Mexique".

  • Rodrigo y Gabriela : « Terracentric » extrait de l’album « Mettavolution » 
  • William Tyler : « Fail Safe » extrait de l’album « William Tyler Goes West » 
  • Steve Gunn : « Stonehurst Cowboy » extrait de l’album « The Unseen in Between » 
  • Michael Chapman : « Eleuthera » extrait de l’album « True North » 
  • Calexico/Iron & Wine : « Midnight Sun » single 
  • Riccardo Tesi & Banditaliana : « Napoli » extrait de l’album « Argento » 
  • Los Hermanos Cubero : « El Tiempo Pasó » extrait de l’album « Quique dibuja la tristeza » 
  • Bedouine : « Echo Park » single 
  • Dawda Jobarteh : « Begging Boys » (avec Souleymane Faye) extrait de l’album « I Met Her by the River » 
  • Blick Bassy : « Mpodol » extrait de l’album « 1958 » 
  • Chris Forsyth : « New Paranoid Cat » extrait de l’album « All Time Present » 
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.