Michka Assayas vous emmène faire un voyage qui vaut le détour, à Muscle Shoals, Alabama, petite bourgade située au nord de l’état à la frontière du Tennessee et traversée par la rivière du même nom.

Le chanteur Wilson Pickett et le guitariste, Duane Allman pendant l'enregistrement de "Hey Jude" dans les studios de Muscle Shoals en novembre 1968 à Sheffield, en Alabama.
Le chanteur Wilson Pickett et le guitariste, Duane Allman pendant l'enregistrement de "Hey Jude" dans les studios de Muscle Shoals en novembre 1968 à Sheffield, en Alabama. © Getty / Michael Ochs Archives

"(...)Comme je vous le racontais dans l’émission d’hier, les amateurs de musique soul sont bien plus familiers de la compagnie Stax, née dans la ville avoisinante de Memphis, plus importante, avec ses studios, sa célèbre rythmique, sa fameuse section de cuivres, les Memphis Horns, et ses chanteurs entrés dans la légende, Otis Redding en tête. Rien ne prédestinait la petite ville léthargique de Muscle Shoals, au nord-ouest de l’Alabama, toute proche des deux frontières avec le Tennessee au nord et le Mississippi à l’Ouest à être un carrefour où toutes les musiques noires, blanches et amérindiennes se rencontreraient. D’autant que l’Alabama a été longtemps dirigé par un gouverneur ouvertement raciste, George Wallace, qui estimait, et son électorat avec lui, que la ségrégation était un Etat destiné à durer éternellement. Mais enfin il y a eu un jeune campagnard blanc, Rick Hall, je vous en ai parlé hier, qui a eu une vision et, en créant les studios Fame, a placé la ville de Muscle Shoals au cœur de la musique soul, soul, mais pas seulement, vous allez l’entendre ce soir et demain.  D’ailleurs, c’était peut-être prédestiné puisque le nom du fleuve Tennessee, au bord duquel se situe cette petite ville, dans la langue de la tribu indienne qui en peuplait les parages, veut dire « le fleuve qui chante ». Ah oui, une chose importante au sujet de cette version de « Hey Jude » par Wilson Pickett : le guitariste qu’on entend prendre un solo sur sa Fender Telecaster, c’est Duane Allman, le fondateur du fameux Allman Brothers Band, au croisement du rhythm’n’blues, du jazz et de la country. Duane Allman que Rick Hall avait intégré à la fin de l’année 1968 à l’équipe légendaire des accompagnateurs de Muscle Shoals, on aura l’occasion d’en reparler. (...)"

  • Wilson Pickett : « Hey Jude » extrait de l’album « Hey Jude » 
  • The Staple Singers : « I’ll Take You There » extrait de l’album « Be Altitude : Respect Yourself » 
  • Laura Lee : « Uptight Good Man » extrait de la compilation « The Chess Collection » 
  • Lou Rawls : « Bring It On Home to Me » extrait de la compilation « Anthology » (remasterisé) 
  • Boz Scaggs : « I’m Easy » extrait de l’album « Boz Scaggs » 
  • Cher : « I Walk on Guilded Splinters » extrait de l’album « 3614 Jackson Highway » 
  • Lowell Fulson : « Why Don’t We Do It in the Road » extrait de l’album « My Baby » 
  • The Osmonds : « Yo-Yo » extrait de la compilation «  Osmondmania! The Osmond Family’s Greatest Hits » 
  • R.B. Greaves : « Take a Letter, Maria » extrait de l’album « R. B. Greaves » 
  • Aretha Franklin : « The Weight » extrait de la compilation « Respect - The Very Best of Aretha Franklin » 
  • Eddie Hinton : « You Got Me Singing » extrait de l’album « Very Extremely Dangerous » 
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.