Michka Assayas prône les girls power tous azimuts et le prouve avec de nouvelles voix à découvrir absolument !

Annie Clark, auteure-compositrice-interprète connue également sous le pseudonyme de St. Vincent , en concert le 7 octobre 2017 à Hollywood, en Californie.
Annie Clark, auteure-compositrice-interprète connue également sous le pseudonyme de St. Vincent , en concert le 7 octobre 2017 à Hollywood, en Californie. © Getty / Mat Hayward / Contributeur

_"(...)_St Vincent a eu plusieurs fois l’occasion de proclamer son admiration pour Nick Cave ou PJ Harvey, son modèle. Il y a aussi quelque chose de Lady Gaga dans son parcours. Celui d’une musicienne passée par le conservatoire, en l’occurrence le Berklee College of Music de Boston, un des plus réputés du monde, dont elle a pris la fuite parce que apprendre les règles l’ennuyait. Et qui a besoin de masques et de mises en scène théâtrales pour, paradoxalement, se mettre à nu, suivant ainsi l’exemple de celui qu’on peut considérer comme le maître de toute cette école : David Bowie. Comme Lady Gaga, St Vincent aime les costumes qui évoquent l’érotisme fétichiste, d’une façon peut-être plus ironique et subtile, enfin, bon, il lui est arrivé aussi de se produire sur scène déguisée en WC, eh oui, avec une sorte de lunette en polyester autour de la taille. L’inattendu, chez Annie Clark, enfin, St Vincent, c’est qu’elle est, parallèlement à sa connaissance savante de la musique, une guitariste autodidacte, également bricoleuse, qui, adolescente, s’est longuement occupée de la régie, en tournée, du groupe de jazz de son oncle, Tuck Andress. Annie Clark a également bâti récemment son propre home studio et breveté et vendu à un constructeur un nouveau modèle de guitare, adapté aux femmes. Elle dit, je la cite, que sa tête est à New York, son cœur au Texas et son boulot à Los Angeles. Dans son nouveau disque, qui, je le rappelle, s’intitule « Masseducation », St Vincent s’ouvre avec beaucoup de franchise dans ses chansons des épreuves qu’elle a traversées : rupture amoureuse, dépression, recours aux médicaments. Mais elle le fait en portant toujours un masque, ce qui ouvre la porte au rêve -ou au cauchemar- quand on l’écoute. Si ce que je viens de vous raconter vous a alléché et si vous habitez Paris ou sa région, vous pourrez aller voir St Vincent mardi prochain, le 24 octobre, au Trianon à Paris. (...)"   

  • St. Vincent : « Los Ageless » extrait de l’album « Masseducation»
  • Taylor Swift : «… Ready for It ? » single
  • Rihanna : « Pose (Salva Remix) » EP « Pose (Dance Remixes) »
  • Princess Nokia : « Brujas » extrait de l’album « 1992 Deluxe »
  • Young M.A. : « Hot Sauce » extrait de l’album « Herstory »
  • Lorde : « Perfect Places » extrait de l’album « Melodrama »
  • Jessie Reyez : « Figures » extrait de l’album « Kiddo »
  • Chloe x Halle : « Bougie Party » single
  • Lone Taxidermist : « Knicker Elastic » extrait de l’album « Trifle »
  • L.A. Witch : « Kill My Baby Tonight » extrait de l’album album « L.A. Witch »
  • Torres : « Three Futures » extrait de l’album « Three Futures »
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.