Very Good Trip consacre une émission à musicien disparu l'année dernière jour pour jour, Neal Casal, qui avait fini par être plus connu pour ses talents de guitariste et d’accompagnateur que pour ses propres chansons.

Le chanteur, guitariste et compositeur Neal Casal sur scène pendant le festival Bourbon & Beyond à Champions Park le 23 septembre 2017 à Louisville, Kentucky.
Le chanteur, guitariste et compositeur Neal Casal sur scène pendant le festival Bourbon & Beyond à Champions Park le 23 septembre 2017 à Louisville, Kentucky. © Getty / Scott Dudelson / WireImage

Si vous avez écouté beaucoup de musique, c’est, j’imagine, le cas de pas mal d’entre vous qui écoutez cette émission, et je vous en suis très reconnaissant, ce qu’on vient d’entendre, « The Losing End Again », peut vous rappeler pas mal de choses. 

Les deux meilleurs albums de Grateful Dead du tout début des années soixante-dix, au parfum country-rock, Workingman’s Dead et American Beauty, très bonne piste. 

Si vous avez été branché par un certain courant néo-traditionaliste, très vivant aux Etats-Unis à partir du milieu des années quatre-vingt, quand de jeunes musiciens du Midwest ou du Sud, fans de hard rock ou de punk hardcore quand ils étaient au lycée, se sont mis à explorer leurs racines country,folk, blues, je pense à des groupes comme les Jayhawks ou Wilco, eh bien vous êtes tout proches, vous brûlez. 

Dans ce second cas, il est très probable vous ayez sûrement croisé, un jour ou l’autre, le nom de Neal Casal. Et que vous possédiez même un ou deux de ses albums. Dans ce cas, vous devez avoir appris avec tristesse la nouvelle de sa disparition brutale, il y a tout juste un an. Neal Casal a décidé de mettre fin à ses jours en septembre 2019, il avait tout juste atteint l’âge, difficile, j’ai quelques souvenirs, de cinquante ans. Il avait donné une dernière interview quelques semaines avant, où il avait lâché cette phrase qui m’a marqué lorsque j’ai préparé cette émission : 

Je ne peux rien dire sur le fait que j’ai cinquante ans à part que j’ai l’impression d’en savoir moins qu’avant ». 

Neal Casal : 

  • « The Losing End Again » extrait de l’album « Roots & Wings » 
  • « Maybe California » extrait de l’album « Fade Away Diamond Time » 
  • « Today I’m Gonna Bleed » extrait de l’album « The Sun Rises Here » 
  • « All the Luck in the World » extrait de l’album « Rain, Wind and Speed » 
  • « December » extrait de l’album « Field Recordings » 
  • « One Last Time » extrait de l’album « Fade Away Diamond Time » 
  • « Feel No Pain » extrait de l’album « Fade Away Diamond Time » 
  • « Tomorrow’s Sky » extrait de l’album « Roots & Wings » 
  • « Highway Butterfly » extrait de l’album « Basement Dreams » 
  • « Ship of Fools » single 
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.