Ce soir, dans Very Good Trip, c’est rare, mais c’était la moindre des choses, on célèbre le talent d’un très grand batteur et percussionniste. Aux expressions très diverses, comme vous allez l’entendre.

Le batteur, auteur-compositeur , Tony Allen à La Gaîté Lyrique le 11 avril 2015 à Paris.
Le batteur, auteur-compositeur , Tony Allen à La Gaîté Lyrique le 11 avril 2015 à Paris. © Getty / David Wolff - Patrick / Redferns

On a appris ce printemps, hélas, la disparition, à son tour, de Tony Allen, qui vivait et travaillait en France, et dont le talent avait pris tant de formes variées que c’en est vertigineux, il avait joué avec Damon Albarn comme avec le producteur de techno Jeff Mills, sans oublier Sébastien Tellier, et une heure, c’est bien chiche pour en prendre la mesure. Mais on va quand même essayer. 

J'ai appris une chose étonnante, et révélatrice, que j’ignorais avant que je ne me mette à préparer ce programme, c’est que quand Tony Allen a claqué la porte, à la fin des années soixante-dix, de l’orchestre de Fela auquel il s’était joint en 1964, parce qu’il en avait marre d’être payé au lance-pierre, eh bien, il a fallu pas moins de quatre percussionnistes pour le remplacer. 

Tony Allen faisait partie de cette catégorie de batteurs, il faudrait plutôt dire cette élite, que seul le jazz pouvait nourrir : des stylistes de la polyrythmie ; comme les grands batteurs du jazz du bebop, Max Roach, auquel il avouait avoir pris son jeu à la charleston, et Art Blakey, Blakey un des modèles de Tony Allen, auquel il a d’ailleurs payé sa dette en reprenant dans un album les thèmes les plus connus que ce batteur avait créés avec ses fameux Jazz Messengers.

Tony Allen & Hugh Masekela : « Never (Lagos Never Be the Same) » extrait de l’album « Rejoice » 

Fela Ransome Kuti & Africa 70 : « Expensive Shit » extrait de l’album « Expensive Shit » 

Tony Allen : 

  • « Every Season » (featuring Damon Albarn & TY) extrait de l’album « Home Cooking » 
  • « Secret Agent » extrait de l’album « Secret Agent » 

Rocket Juice & the Moon : « Follow-Fashion » (featuring Fatoumata Diawara & M.anifest) extrait de l’album « Rocket Juice & the Moon » 

Tony Allen & Jeff Mills : « Locked and Loaded - Edit » extrait de l’album « Tomorrow Comes the Harvest » 

Sébastien Tellier : « L’Amour naissant » extrait de l’album « Confection » 

Gigi : « Gud Fella » extrait de l’album « Gigi » 

The Good, the Bad & the Queen : Herculean » extrait de l’album « The Good, the Bad & the Queen » 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.