Ce soir dans Very Good Trip, des voix familières qui fond chaud au cœur.

Le chanteur et guitariste Neil Young à Tokyo, mars 1976.
Le chanteur et guitariste Neil Young à Tokyo, mars 1976. © Getty / Koh Hasebe / Shinko Music

Cette voix, cet harmonica, ce style plaintif mais toujours digne, oh, ce n’est pas trop difficile à deviner. Neil Young, bien sûr. 

Mais à dater, c’est plus difficile. Parce que ce style de ballades dépouillées, à l’harmonica, depuis l’album Harvest, paru en 1971, et ce tube que tout le monde connaît, « Heart of Gold », massacré par tant et tant de gratteux lycéens de ces années-là.

Neil Young l’a adopté, abandonné, repris, ré-abandonné en un demi-siècle peut-être, je ne sais pas, une demi-douzaine de fois. Alors je ne suis pas là pour vous soumettre des énigmes. La chanson qu’on vient d’entendre s’appelle « White Line » et a été enregistrée sous cette version en 1974. 

Si vous êtes un grand connaisseur de Neil Young, et je sais qu’il y en au moins un qui m’écoute régulièrement, vous la connaissiez peut-être sous une autre forme. 

Elle figure en effet dans un album paru en 1990, Ragged Glory, qu’il a enregistré avec ses fidèles accompagnateurs, le groupe Crazy Horse, dans une tout autre orchestration, une espèce de country rock psychédélique déjà grunge, presque, qu’il affectionnait en ce temps-là. 

Mais enfin, initialement, Neil Young avait enregistré « White Line », ainsi que onze autres chansons, pour un album qui n’avait jamais vu le jour et devait s’appeler Homegrown. Neil Young traverse alors une période douloureuse.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Neil Young : « White Line » (featuring Robbie Robertson) extrait de l’album « Homegrown » 

Lou Reed : « Dirty Blvd. - Rough Mix » extrait de l’album « New York (Deluxe Edition) » 

The Rolling Stones : « 100 Years Ago - Piano Demo » extrait de l’album « Goats Head Soup (Deluxe) » 

Prince : « A Place in  Heaven (Prince Vocal) - 2020 Remaster » extrait du coffret « Sign o’ the Times (Super Deluxe) » 

Nina Simone : « Il y a un baume à Gilead » extrait de l’album « Fodder on My Wings » 

Robert Plant : « Charlie Patton Highway (Turn It Up, Pt. 1) » single 

The Replacements : « Bundle Up - Demo » extrait de l’album « Pleased to Meet Me (Deluxe Edition) » 

PJ Harvey : « The Dancer  - Demo » extrait de l’album « To Bring You My Love - Demos » 

Pylon : « Volume - Remastered » extrait du coffret « Pylon Box » 

Joni Mitchell : 

  • « Intro to “Both Sides Now” » coffret « Joni Mitchell Archives - Vol. 1: the Early Years (1963-1967) » 
  • « Both Sides Now » extrait du coffret  « Joni Mitchell Archives - Vol. 1: the Early Years (1963-1967) » 

Richard & Linda Thompson : « The Great Valerio - Live at the Rainbow, UK/1975 » extrait du coffret  « Hard Luck Stories (1972-1982) » 

L'équipe
Thèmes associés