Petit tour de la pop mondiale : Andrew Bird, Rex Orange County, Foxygen, Death Cab for Cutie, Ariana Grande...

Ariana Grande, en concert à Los Angeles (25 août 2018, USA)
Ariana Grande, en concert à Los Angeles (25 août 2018, USA) © Getty / Kevin Mazur

« Sisyphe a plongé son regard dans le brouillard et, à un jet de pierre du précipice, il a fait une pause… » Le chanteur – et siffleur, vous l’avez entendu – qui nous racontait ça a pour nom Andrew Bird. Un musicien américain à la quarantaine bien sonnée qu’un public fidèle suit en France depuis au moins quinze ans déjà. Puisque c’est une excellente petite compagnie française indépendante, Fargo, qui l’a lancé chez nous et dans le reste de l’Europe. Andrew Bird a suivi un parcours qui n’a rien de fréquent, en tout cas dans la musique populaire. Il a en effet appris le violon dès la petite enfance, passée à Lake Forest, une ville paisible située au nord du Chicago, au bord du Lac Michigan, selon une méthode qui n’a rien d’académique. Une méthode imaginée et mise en œuvre au Japon au milieu du siècle dernier par un musicien qui est mort quasi-centenaire il y a une vingtaine d’années, Shinichi Suzuki. Elle porte son nom, la méthode Suzuki, et consiste en un principe simple : fournir à l’enfant, dès l’âge de quatre ans, un petit violon adapté à sa taille.

La suite à écouter !

Programmation musicale :

  • "Sisyphus" d'Andrew Bird
  • "Fast Talk" de Houses
  • "Death in Midsummer" de Deerhunter
  • "New House" de Rex Orange County
  • "Livin' a Lie" de Foxygen
  • "High As a Kite" de Weezer
  • "Nothern Lights" de Death Cab for Cutie
  • "Ministry" de Karen O & Danger Mouse
  • "Ghostin" d'Ariana Grande
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.