Hommage dans Very Good Trip au cofondateur avec Ralf Hütter de Kraftwerk, groupe pionnier de l'électronique, Florian Schneider, mort à 73 ans.

Kraftwerk devant l'horloge mondiale au Keio Plaza Hotel, Tokyo, septembre 1981.
Kraftwerk devant l'horloge mondiale au Keio Plaza Hotel, Tokyo, septembre 1981. © Getty / Koh Hasebe / Shinko Music

Airwaves, ça veut dire les ondes, qu’on vient d’entendre n’était pas leur titre le plus connu, mais en 1975 les musiciens du groupe allemand Kraftwerk avaient publié un album intitulé Radio aktivität, Radio Activité. 

Une évocation poétique de la découverte des propriétés de l’atome par Becquerel et Marie Curie. Poétique et ambiguë parce que déjà, en ce temps-là, l’hostilité d’une partie de la population occidentale envers l’énergie atomique, on emploie plutôt l’adjectif nucléaire, était déjà très virulent. Et on ne savait pas trop quelle était la position des musiciens de Kraftwerk là-dessus, c’était un peu narquois et pervers. 

Il se trouve que les musiciens de Kraftwerk, jouant sur le préfixe « radio », y avaient aussi des titres évoquant la transmission des voix, des musiques, des informations et des sons par la voie des ondes électromagnétiques.

  • Kraftwerk : « Airwaves » extrait de l’album « Radio-Activity (2009 Remaster) 
  • The Magnetic Fields : « (I Want to Join a) Biker Gang » single 
  • Sonic Boom : « Things Like This (A Little Bit Deeper) » single 
  • Dan Deacon : « Fell Into the Ocean - edit » extrait de l’album « Mystic Familiar » 
  • Holy Fuck : « Deleters » (featuring Angus Andrew) extrait de l’album « Deleter » 
  • Four Tet : « Something in the Sadness » extrait de l’album « Sixteen Oceans » 
  • King Charles : « Melancholy Julia » extrait de l’album « Out of My Mind » 
  • Kelly Lee Owens : « Night » single 
  • Porches : « Rangerover » extrait de l’album « Ricky Music » 
  • James Blake : « You’re Too Precious » single 
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.