Ce soir, et toute la semaine, on va partir à la poursuite d’un trésor d’un genre bien particulier : des mélodies rock ou folk sublimées par des orchestrations classiques...

Regin Spektor en concert au Tempodrom à Berlin , Allemagne , le 22 Juillet 2012.
Regin Spektor en concert au Tempodrom à Berlin , Allemagne , le 22 Juillet 2012. © Maxppp / BRITTA PEDERSEN/EPA

"Dès ses treize ans, elle avait compris. Compris quoi ? Eh bien qu’elle pourrait devenir une très bonne pianiste, mais qu’elle n’avait pas en elle ce je ne sais quoi qui en ferait une pianiste d’exception. Et puis il y avait une autre raison. C’est que Reguina, devenue Regina à New York, a découvert un autre monde : le hip-hop, le rock et le folk alternatif. En fait, toute jeune fille, elle se lance dans des improvisations musicales qui n’ont strictement rien à voir avec sa formation classique. En excursion avec ses copines, elle improvise pendant les trajets en autocar des bouts de chansons, des raps...Elle fait des imitations et invente des personnages, s’accompagnant, j’imagine, en tapant sur ses cuisses."

  • Regina Spektor “Black and White” album “Remember Us to Life”
  • Jeff Lynne’s ELO “When I Was a Boy” album “Alone in the Universe”
  • Elton John “Blue Eyes” compilation “The Greatest Hits 1970-2002” (remasterisé en 2003)
  • Anne Sofie von Otter meets Elvis Costello “Like an Angel” album “For the Stars”
  • Ute Lemper “Little Water Song” album “Punishing Kiss”
  • Marianne Faithfull “The Crane Wife 3” album “Easy Come, Easy Go”
  • Elvis Costello/The Brodsky Quartet “For Other Eyes” album “The Juliet Letters”
  • Randy Newman “Sail Away” album “Sail Away” (remasterisé en 2002)
  • Nilsson “All I Think About Is You” compilation “Without You : The Best of Harry Nilsson”

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.