Ce soir, Michka Assayas parlera de jeunes femmes qui ont fait beaucoup de bruit, et il ne parle pas que de punk-rock.

Sleater-Kinney pendant le Sasquatch Music Festival le 22 mai 2015
Sleater-Kinney pendant le Sasquatch Music Festival le 22 mai 2015 © Getty / Tim Mosenfelder

"(...)C’est extrait d’un album paru au début de l’année, excellent, d’une énergie explosive, qui s’appelle simplement Live in Paris. Sleater Kinney s’est formé il y a plus de vingt ans déjà dans la ville d’Olympia, c’est dans l’État de Washington, au nord de la côte ouest des Etats-Unis. C’est là que Beth Ditto, la chanteuse de Gossip, originaire d’un hameau perdu de l’Arkansas rural, avait décidé d’aller vivre sa vie, à la fin des années 90, parce que la ville d’Olympia à une heure de voiture au nord de Seattle, abritait une importante communauté gay et lesbienne. C’est à Olympia que la chanteuse a découvert des musiciens de rock alternatif qui lui ont servi de modèle, à la fois musical et politique, si l’on peut dire. La guitariste et chanteuse Corin Tucker et ses deux compagnes du trio Slaiteur Kinnii, Carrie Brownstein et Janet Weiss, partageaient et diffusaient alors un crédo féministe, amplifié par la colère propre au style punk et hardcore qui était le leur. Olympia a toujours été un des centres importants du rock alternatif. Kurt Cobain de Nirvana y a fait une grande partie de son éducation musicale, découvrant des groupes très peu connus mais appelés à beaucoup l'influencer. Tout un courant punk féministe, appelé le mouvement riot grrrl, s'est développé là. Pourquoi Riot grrrl ? Riot signifie émeute -comme dans Pussy Riot- et grrrl, prononcé girl comme fille, s'écrit en fait grrr, trois r suivis d'un l, comme pour souligner le côté farouche et défiant. C’est un courant auquel les musiciennes punk membres du collectif russe Pussy Riot se sont identifiés parce qu’il se voulait une expression politique, imperméable à tout système marchand."

  • Pussy Riot : « Putin Lights Up the Fires » extrait de l ’album artistes divers « B.O. du film l’Idéal »
  • Vulpes : « Me gusta ser una zorra » single
  • Sleater-Kinney : « I Wanna Be Your Joey Ramone » extrait de l’album « Live in Paris »
  • The Bags : « Survive » extrait de l’album collectif « Jon Savage Presents Black Hole – Californian Punk 1977-80 »
  • The Plasmatics : « Butcher Baby » extrait de l ’album « New Hope for the Wretched »
  • Bush Tetras : « Too Many Creeps » extrait de l ’album « Boom in the Night – Original Studio Recordings 1980-1983 »
  • Erase Errata : « Cruising » extrait de l ’album « Night Life »
  • Y Pants : « Favorite Sweater » extrait de l ’album « Y Pants »
  • Sonic Youth : « Bull in the Heather » extrait de l ’album « Experimental Jet Set, Trash and No Star »
  • Mika Miko : « Business Cats » extrait de l ’album « C.Y.S.L.A.B.F. »
  • The Coathangers : « Parasite » extrait de l ’album « Parasite »
  • Glitoris : « Paradise » album « Paradise »
  • Fifth Column : « All Women Are Bitches » extrait de l ’album collectif « International Hip Swing »
  • L7 : « Pretend We’re Dead » extrait de l ’album « Bricks Are Heavy »
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.