Ce soir, Michka Assayas continue à célébrer l’œuvre de Brian Wilson, ce musicien qui, au sein des Beach Boys, a créé une œuvre aussi inoubliable que celle des Beatles.

The Beach Boys en novembre 1963
The Beach Boys en novembre 1963 © Getty / Michael Ochs Archives

Ce soir, il va évoquer l’histoire de son chef-d’œuvre, l’album disparu et retrouvé "Smile".

"Malgré un album magnifique, « Pet Sounds », sorti en 1966, traversé par une profonde spiritualité, les Beach Boys, avaient échoué sur deux tableaux : ils avaient perdu une partie de leur public enfantin, qui aimait leurs chansons joyeuses et trépidantes, sans pour autant gagner l’estime d’un public plus exigeant. Le succès mondial de la chanson « Good Vibrations » fin 1966, début 1967, considéré comme une sorte d’hymne hippie, leur a offert un court répit. Alors le leader des Beach Boys, Brian Wilson, savait que, pour survivre, les Beach Boys devaient frapper un grand coup et surprendre les arbitres des modes par un album très ambitieux, qui devait être à leur carrière ce que « Sgt Pepper’s Lonely Hearts Club Band » serait à celle des Beatles. Une révolution. Cette révolution devait s’appeler « Smile ». Un album des Beach Boys dont les chansons, aux paroles écrites par un parolier inspiré par la Beat Generation, sorte de jeune poète surréaliste, Van Dyke Parks, devaient évoquer l’histoire des Indiens d’Amérique, la guerre de Sécession, la guérison des maux de l’âme par le sourire et le retour à l’enfance, les dangers guettant la nature, toutes sortes de thèmes ambitieux. Brian Wilson et les Beach Boys ont commencé à l’enregistrer mais le projet s’est perdu en route. Brian Wilson a perdu sa boussole et a décidé d’abandonner. « Smile » a ainsi longtemps gardé la réputation du chef-d’œuvre à jamais inachevé des Beach Boys, occasionnant toutes sortes de rêveries. Il y a cinq ans, un coffret est sorti présentant, outre l’œuvre reconstituée, tous les fragments préparatoires. Ce coffret de cinq CD offre matière à une exploration fascinante et, ce soir je vous en présente un montage personnel, assemblé grâce à l’aide de Gaétan Kolly, qui réalise cette émission."

The Beach Boys

  • « You’re Welcome » Disc 1
  • « Look (Song For Children) » Disc 1
  • « Love to Say Dada » Disc 1
  • « Surf’s Up 1967 [Solo Version] » Disc 1
  • « My Only Sunshine: Part 2 [Master Take With Vocal Overdubs] » Disc 3
  • « My Only Sunshine (The Old Master Painter / You Are My Sunshine) » Disc 1
  • « Do You Like Worms: Part 2 (Bicycle Rider) » Disc 3
  • « Do You Like Worms: Bicycle Rider Overdubs (Heroes And Villains Part 2) » Disc 3
  • « Do You Like Worms (Roll Plymouth Rock) » Disc 1
  • « Heroes and Villains: Cantina » Disc 2
  • « Heroes and Villains: Piano Theme » Disc 2
  • « Heroes and Villains: Barbershop » Disc 2
  • « Heroes and Villains: Children Were Raised [Remake] » Disc 2
  • « Heroes and Villains: Children Were Raised [Master Take Overdubs Mix 1] » Disc 2
  • « Heroes and Villains: Children Were Raised [Master Take A Capella] » Disc 2
  • « Heroes and Villains » Disc 1
  • « Da Da (Taped Piano Strings) » Disc 4
  • « Cool, Cool Water [Version 2] » Disc 4
  • « You’re With Me Tonight » Disc 4
  • « He Gives Speeches » Disc 1
  • « Holidays » Disc 1
  • « Wind Chimes » Disc 1
  • « Wonderful [Version 3] » Disc 3
  • « Smile Backing Vocals Montage » Disc 1
  • « Wonderful » Disc 1
  • « I Don’t Know » Disc 4
  • « Child Is Father of the Man » Disc 1
  • « Good Vibrations: Western (Part 1) Disc 5
  • « Good Vibrations » Disc 1
  • « Our Prayer » Disc 1
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.